Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
George Russell affirme que les rebonds des Mercedes sont "loin d'être résolus"
WK2022
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
L'Aston Martin 2023 sera "très différente" de l'AMR22
Sainz : "J'ai dû copier beaucoup de choses" de Leclerc
Helmut Marko "ne voit pas" Perez rivaliser avec Verstappen en 2023
Romain Grosjean : cap sur le WEC et Le Mans en 2024 avec Lamborghini
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
George Russell affirme que les rebonds des Mercedes sont "loin d'être résolus"

George Russell affirme que les rebonds des Mercedes sont "loin d'être résolus"

Actualités F1

George Russell affirme que les rebonds des Mercedes sont "loin d'être résolus"

George Russell affirme que les rebonds des Mercedes sont "loin d'être résolus"

George Russell a admis que les problèmes de marsouinage de Mercedes sont "loin d'être résolus", bien que les Flèches d'argent aient terminé troisièmes et quatrièmes lors des deux derniers grands prix.

George Russell et Lewis Hamilton ont tous deux figuré dans le top 4 en Azerbaïdjan et au Canada, chacun montant une fois sur le podium.

Michael Schumacher reçoit le prix d'État de la Rhénanie du Nord-WestphalieLire plus

En Azerbaïdjan, ce résultat a été obtenu malgré les violents rebonds de la W13 et a été aidé par la piètre fiabilité des Ferrari.

Mais au Canada, Mercedes a dit avoir réalisé cet exploit au mérite et avec un rebondissement qui semblait être sous contrôle. Il faut toutefois préciser que Charles Leclerc partait du fond de grille et que Sergio Perez a abandonné pendant la course. Ces deux pilotes auraient dû, à la régulière, se positionner devant le deux Mercedes.

Bien que concédant que le marsouinage "n'était pas si horrible que ça" au Canada, Russell a expliqué : "Vous êtes toujours en train de frapper le sol de haut en bas comme nous l'étions à Bakou."

"C'était certainement moins extrême en raison de la nature du circuit et de la vitesse, mais les problèmes inhérents à ces monoplaces 2022 sont loin d'être résolus."

Russell demande à la FIA d'agir

La FIA a introduit une nouvelle directive technique de dernière minute au Canada, destinée à éradiquer le marsouinage et les rebonds.

Cette mesure a suscité une réaction largement négative dans le paddock, ceux qui contrôlent relativement bien le marsouinage se demandant pourquoi ils devraient risquer de perdre un avantage concurrentiel.

"Globalement, la FIA doit examiner ce qui peut être fait", a ajouté Russell.

"Le changement pour quiconque est un inconnu, donc personne ne sait comment réagir à cela."

Stewart conseille Hamilton : "Le moment est venu pour lui de prendre sa retraite"Lire plus

"Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et nous concentrer simplement sur le fait d'apporter plus d'appui."

Ferrari, grande perdante de cette nouvelle réglementation ?

La Scuderia Ferrari réalise un bon début de saison, malgré les récents abandons de ses pilotes. En comparaison avec les années précédentes, la firme italienne est en mesure de se battre à la régulière pour des victoires. Elle est également la monoplace la plus rapide en qualification.

Cette année, l'écurie de Maranello affronte Red Bull et si les deux équipes performent, l'une est bien plus touchée par le marsouinage que l'autre. En effet, Red Bull semble avoir réussi à limiter, voire à annihiler les rebonds sur sa RB18. À l'inverse, Ferrari a réussi à s'accommoder de ces accélérations verticales et roule donc régulièrement aux avant-postes.

De fait, si la FIA durcit la réglementation et impose de nouvelles règles sur le marsouinage, Ferrari pourrait y perdre beaucoup. La solution apportée pas la FIA serait d’imposer aux monoplaces qui rebondissent, un relèvement du bas de caisse de la voiture, lui faisant perdre en performance. Mattia Binotto va sûrement s’assurer que ces nouvelles réglementations ne pénalisent pas trop la firme italienne.

Ontdek het op Google Play