Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Magnussen irrité par une direction de course en F1 "facile à influencer"
WK2022
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
L'Aston Martin 2023 sera "très différente" de l'AMR22
Sainz : "J'ai dû copier beaucoup de choses" de Leclerc
Helmut Marko "ne voit pas" Perez rivaliser avec Verstappen en 2023
Romain Grosjean : cap sur le WEC et Le Mans en 2024 avec Lamborghini
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Magnussen irrité par une direction de course en F1 "facile à influencer"

Magnussen irrité par une direction de course en F1 "facile à influencer"

Actualités F1

Magnussen irrité par une direction de course en F1 "facile à influencer"

Magnussen irrité par une direction de course en F1 "facile à influencer"

Kevin Magnussen a accusé la FIA d'être trop facilement influençable après avoir été contraint de se rendre aux stands pour réparer son aileron avant endommagé lors du Grand Prix du Canada.

Magnussen a été impliqué dans le contact avec Lewis Hamilton lors du premier tour de la course de dimanche à Montréal après s'être élancé du cinquième rang sur la grille - un résultat qui a égalé le meilleur résultat en qualification en F1 de l'écurie Haas.

Lance Stroll : "Super content" après un point décroché à domicileLire plus

Le Danois a pu maintenir sa position malgré les dégâts, Haas rapportant que cela avait "très peu d'effet" sur le comportement de la voiture.

Mais, placé dans le sillage de la Haas, Esteban Ocon, sur son Alpine, et sachant pertinemment que la FIA écoutait les messages radio, a communiqué à son équipe : "Ouais je vois que ça traîne par terre, ça va tomber. S'il le perd, je vais le prendre en plein visage."

Suite à ce commentaire du tricolore, Magnussen s'est vu montrer le drapeau noir et orange, ce qui l'a forcé à entrer dans la voie des stands pour changer d'aileron avant.

"J'ai parlé à Ocon [après la course] et il plaisantait sur la façon dont il avait dit à la FIA que c'était vraiment [dangereux]", a expliqué Magnussen.

"Si vous savez que vous pouvez influencer la FIA comme ça, alors vous le faites, n'est-ce pas? C'est ce qu'il a fait."

"Mais ils devaient nous laisser continuer à rouler avec cette m****. Ce n'était rien du tout."

"J'ai juste eu un petit contact, rien de grave, j'ai un peu éraflé mon aileron avant, et on m'a dit de rentrer au stands."

Après un changement de la direction de course au cours de l'hiver avec le remplacement de Michael Masi en tant que directeur de course par Eduardo Freitas et Niels Wittich, les décisions prises par ces derniers ont fait l'objet d'un examen minutieux.

Lors de cet incident, mais également lors du départ retardé à Monaco, une approche prudente a été adoptée.

"C'est certainement très différent", a ajouté Magnussen. "A Monaco, ils ne nous laissent pas partir pas parce qu'il commence à pleuvoir.

"Et là, je suis rappelé [au stand] parce que j'ai une égratignure sur mon aileron avant."

"Je suivais le rythme, la voiture fonctionnait bien. L'aileron avant était sûr, il n'était pas cassé."

"Pensez à Djeddah l'année dernière - Lewis Hamilton a remporté la course avec un demi-aileron avant."

"Ce que je pense est correct. Faisons la course si nous le pouvons."

Ontdek het op Google Play