Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari : Leclerc peut maintenant "attaquer" avec sa nouvelle unité de puissance
WK2022
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
L'Aston Martin 2023 sera "très différente" de l'AMR22
Sainz : "J'ai dû copier beaucoup de choses" de Leclerc
Helmut Marko "ne voit pas" Perez rivaliser avec Verstappen en 2023
Romain Grosjean : cap sur le WEC et Le Mans en 2024 avec Lamborghini
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Ferrari : Leclerc peut maintenant "attaquer" avec sa nouvelle unité de puissance

Ferrari : Leclerc peut maintenant "attaquer" avec sa nouvelle unité de puissance

Actualités F1

Ferrari : Leclerc peut maintenant "attaquer" avec sa nouvelle unité de puissance

Ferrari : Leclerc peut maintenant "attaquer" avec sa nouvelle unité de puissance

Le pilote monégasque avait été contraint de s’élancer du fond de la grille à Montréal pour ce changement prévu par la Scuderia.

Charles Leclerc est-il reparti d’une page blanche ? Après sa série de désillusions lors des trois dernières courses (abandon à Barcelone, stratégie de son équipe catastrophique à Monaco, puis nouvel abandon à Bakou), l’ancien leader du championnat s’était vu changer plusieurs éléments de son unité de puissance de sa monoplace avant le Grand Prix du Canada, une opération prévue par son équipe Ferrari plusieurs jours avant le déplacement en Amérique du Nord, mais qui lui avait valu de s’élancer du fond de la grille à Montréal.

Sainz explique ce qu'il faut faire pour battre VerstappenLire plus

Après une belle remontée, Leclerc a finalement franchi la ligne d’arrivée en cinquième position. Mais il a vu son rival Max Verstappen (Red Bull) prendre encore un peu plus le large en tête du championnat après une nouvelle victoire (sa sixième de la saison). Le Néerlandais compte désormais la bagatelle de 46 points d’avance sur son équipier Sergio Perez, et 49 sur Leclerc.

Revenant sur le changement opéré sur l’unité de puissance sur la voiture de son pilote, Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, estime qu’il s’agit d’une chance de rebondir désormais pour ce dernier.

"C’est quelque hose que nous avons décidé très rapidement après Bakou", explique le dirigeant italien. "C’était donc quelque chose dont il était au courant depuis plusieurs jours, et il a eu le temps de digérer et de s’y préparer pour le week-end de course."

"C'est certainement une situation frustrante pour un pilote, et il faut savoir gérer ses émotions dans ces circonstances [remonter du fond du peloton], car parfois vous voudriez dépasser mais ne pouvez pas à cause de la vitesse de pointe en ligne droite, ou alors si les pneus sont usés. "

"Nous avons limité les dégâts en partant de l’arrière, et finir cinquième reste un bon résultat au final."

Si l’écart sur le leader Verstappen s’est encore creusé au Canada, Binotto est confiant quant aux capacités de Charles Leclerc de refaire une partie de son retard lors des prochaines courses.

"Maintenant, nous avons indéniablement une unité de puissance fraîche pour les prochaines courses", a déclaré Binotto.

"Les quatre Grand Prix avant la pause estivale seront sans nuls doutes importants pour lui. Il peut désormais attaquer, et essayer de récupérer quelques points."

Silverstone, le Castellet, le Red Bull Ring en Autriche et le Hungaroring sont les prochaines courses à venir, avant la trêve estivale et la rentrée des classes prévues fin août à Spa-Francorchamps.

Ontdek het op Google Play