Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hamilton souriant après les qualifications : "Trop tôt pour passer les slicks"

Hamilton souriant après les qualifications : "Trop tôt pour passer les slicks"

Actualités F1

Hamilton souriant après les qualifications : "Trop tôt pour passer les slicks"

Hamilton souriant après les qualifications : "Trop tôt pour passer les slicks"

Sir Lewis Hamilton s'est qualifié en 4e position sur la grille du Grand Prix du Canada 2022 derrière Max Verstappen, Fernando Alonso et Carlos Sainz.

Le septuple champion de F1 a obtenu son meilleur résultat de qualification de ce qui, jusqu'à présent, semble être l'une des pires saisons de sa carrière. Pourtant, le week-end canadien semblait chaotique pour le Britannique, qui, vendredi, semblait complètement perdu, rejetant la faute sur sa monoplace qu'il qualifiait de "si mauvaise".

Hamilton évoque avec tristesse un vendredi désastreuxLire plus

C'est la première fois depuis le Grand Prix de Miami que Sir Lewis Hamilton devance son coéquipier George Russell en qualifications. Le jeune pilote britannique n'a pas pu faire mieux que 8e après avoir tenté un pari pneumatique osé.

Un sentiment qui date de 15 ans

Pour Hamilton, il s'agit d'un grand résultat, lui qui ne s'attendait pas à être qualifié si haut. Et il en est très heureux.

"Je ne peux pas vous dire à quel point je suis heureux", commence-t-il. "Ange [Angela Cullen, sa physiothérapeute] et moi avons eu le plus gros câlin à l'arrière du garage parce que nous avons tous les deux travaillé si dur."

Il revient sur sa semaine compliquée, après un Grand Prix d'Azerbaïdjan où il avait souffert physiquement en raison du marsouinage accru sur le circuit de Bakou.

"Alors, évidemment, la semaine dernière a été un vrai défi. Je suis tellement reconnaissante de l'avoir avec moi tous les jours pour surmonter la douleur et remettre mon corps en forme, puis de venir ici avec une voiture avec laquelle nous avons encore du mal."

"Sur un rythme pur sur le sec, nous sommes encore loin du compte, mais terminer dans le top quatre des qualifications dans ces conditions, c'est génial."

Il admet avoir ressenti une excitation similaire à celle de ses premières qualifications au Grand Prix d'Australie 2007, où il s'était également qualifié en 4e position.

"Je pense que c'est sont mes meilleures qualifications cette année. Cela ressemble beaucoup à mes premières qualifications en Australie 2007 en termes d'excitation."

Le pari de Russell n'a pas été payant

Son coéquipier George Russell a été le seul à tenter les pneus slicks alors que la piste n'était pas totalement sèche. Il était pourtant devant Hamilton au classement à ce moment. En voulant tenter la pole position, il se retrouve en dehors du top 5. Lorsqu'on lui a demandé s'il avait envisagé de faire un pari similaire, Hamilton a répondu : "Oui, bien sûr, je l'ai considéré."

"La piste séchait assez rapidement et il y avait certainement des endroits qui semblaient être secs. Mais pour moi, c'était un trop gros pari, surtout avec cette température, alors nous avons décidé pour rester sur les pneus intermédiaires."

"Naturellement, c'était la bonne voie. Je pense qu'il aurait fallu attendre environ 10 minutes supplémentaires avant de passer aux pneus slicks."

Hamilton confiant dans son réglage de course

Hamilton a l'occasion de se battre pour un premier podium depuis la course d'ouverture de la saison à Bahreïn, Sergio Perez (13e) et Charles Leclerc (20e) partant à l'arrière. Mais ce sera à bord d'une monoplace qui pose toujours autant de difficultés et que Toto Wolff avait qualifiée de "dangereuse".

Quant à savoir s'il partageait le sentiment de son patron, Hamilton a répondu : "Lors de la dernière course, c'était le cas. Ce n'était pas la plus sûre des voitures."

"Ce week-end, ça va. Avec la hauteur de caisse, nous avons trouvé cela, ce qui a un peu aidé, mais nous avons toujours du talonnage."

"Ce n'est pas une sensation aussi dangereuse ce week-end, mais hier (vendredi aux essais) c'était vraiment difficile."

"En gros, nous essayons toutes ces choses différentes avec la voiture, des trous dans le fond plat et toutes sortes de choses."

"Nous avions des réglages très différents et j'espérais que l'un d'entre eux était le bon, et le mien n'était pas agréable à conduire, et c'est pourquoi j'ai vraiment eu du mal à être régulier avec celui-ci.

"Nous nous sommes réunis la nuit, nous avons partagé nos opinions sur le sujet et nous avons réduit les choses.

"Ensuite, avant les qualifications, nous avons dû décider si nous prenions le grand ou le petit aileron pour la course de demain pour un petit gain potentiel en qualification, et c'est la direction que George a prise pendant que je me préparais pour demain.

"J'espère que c'est la bonne et qu'elle me donne la meilleure voiture de course pour demain".

Hamilton espère ne pas avoir les mêmes problèmes de rebond en course ce dimanche qu'à Bakou la semaine dernière et va encore travailler physiquement pour l'éviter.

"J'espère que nous n'avons pas les mêmes problèmes que Bakou. Nous n'en sommes pas encore là ce week-end et ça devrait aller."

"J'ai fait de l'acupuncture, on y travaille encore tous les jours, en s'étirant. Je suis encore un peu serré, mais j'ai réussi aujourd'hui et je le ferai demain."

Ontdek het op Google Play