Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hamilton évoque avec tristesse un vendredi désastreux

Hamilton évoque avec tristesse un vendredi désastreux

Actualités F1

Hamilton évoque avec tristesse un vendredi désastreux

Hamilton évoque avec tristesse un vendredi désastreux

Sir Lewis Hamilton était abattu ce vendredi à la sortie des essais libres 2.

Il a terminé la deuxième séance à une modeste 13e position après s'être classé 8e lors des premiers essais. Le septuple champion du monde n'est pas satisfait de sa monoplace et laisse penser que son écurie devrait tirer un trait sur cette dernière et se concentrer sur celle de 2023.

Hamilton 15 ans après sa première : « J'ai vu mon père rire du podium »Lire plus

"Rien de ce que nous faisons sur cette voiture ne semble fonctionner, donc nous essayons différents réglages ; George [Russell] et moi avons utilisé des réglages très différents dans cette P2, juste pour voir si une façon de faire fonctionne et une autre non. J'attendrai d'entendre ce qu'il a ressenti, mais pour moi c'était un désastre."

Hamilton ou Russell Qui va terminer devant ce week-end ?

"C'est comme si la voiture se détériorait, elle devient de plus en plus difficile à conduire au fur et à mesure que nous cherchons à l'améliorer. Je ne sais pas, nous allons continuer à travailler dessus, elle est ce qu'elle est. Je pense que c'est la voiture de l'année (qui ne va pas changer), donc nous allons devoir tenir le coup et travailler dur pour construire une meilleure voiture l'année prochaine."

La W13 : la pire monoplace qu'il ait conduite au Canada

Hamilton, qui détient le record de victoires à Montréal (encore une fois à égalité avec Michael Schumacher - 7), a ajouté que son expérience au volant de la W13 était très différente de ce qu'il a connu auparavant.

"Ce n'est pas le Montréal que je connais, auquel je suis habitué et que j'ai connu dans ma carrière. C'est la pire voiture que j'ai jamais sentie ici, donc j'espère que du que demain nous pourrons essayer de faire quelques changements. Mais fondamentalement, c'est juste les fondamentaux de la voiture, elle est ce qu'elle est. Ça va être une lutte."

"C'est juste une lutte monumentale tout le temps pour la garder hors du mur", ajoute-t-il pour décrire son ressenti.

"Quand elle rebondit, quand la voiture quitte beaucoup le sol, et puis quand elle atterrit, elle s'agrippe et elle part dans tous les sens, et vous essayez juste de rattraper une voiture qui saute, s'agrippe, saute, s'agrippe. C'est dur, ça vous tient en haleine. Et il y a eu quelques gros chocs aujourd'hui. Nous avons relevé la voiture mais ça ne fait pas de différence."

"Nous avons essayé des tas et des tas de choses, nous les avons toutes cochées", a-t-il conclu. "Celles-là ne fonctionnent pas, donc nous devons trouver autre chose. Et nous sommes loin du compte, mais il faut s'y attendre avec cette voiture."

Ontdek het op Google Play