Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mercedes s'attend à vivre un week-end compliqué au Canada

Mercedes s'attend à vivre un week-end compliqué au Canada

Actualités F1

Mercedes s'attend à vivre un week-end compliqué au Canada

Mercedes s'attend à vivre un week-end compliqué au Canada

La saison de Mercedes ne se semble pas aller en s’améliorant. En effet, de l’aveu même de l’écurie, le Grand Prix du Canada devrait une nouvelle fois être compliqué pour ses pilotes, Lewis Hamilton et George Russell.

Bien malin celui qui aurait prédit que Mercedes allait rencontrer tant de difficulté en 2022. Après huit titres consécutifs de champion des constructeurs, la firme allemande sait qu’elle peut déjà tirer un trait sur cette série record.

Red Bull va perfectionner ses arrêts aux stands à l’occasion du GP du CanadaLire plus

Les Flèches d’argent avaient fait sensation lors de leurs arrivées aux essais hivernaux de Bahreïn. En effet, Mercedes avait amené des W13 sans pontons. La sensation a rapidement laissé place à l’étonnement, l’étonnement de voir des Mercedes à la traîne, peinant parfois à passer en Q2.

Après un début de saison marqué par les violents rebonds de la monoplace, Mercedes semblait avoir réussi à relever la barre en Espagne. À Barcelone, George Russell avait en effet réussi à concurrencer les Red Bull, alors que dans le même temps, Lewis Hamilton réussissait une fantastique remontée dans le peloton, après un accrochage en début de course.

Malheureusement pour l’écurie, la piste bosselée de Monaco a mis à rude épreuve une W13 bien trop rigide. Si George Russell et Lewis Hamilton ont réussi à se positionner en troisième et quatrième position lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan, ce résultat découle surtout du double abandon des Ferrari.

À l’aube des premiers essais libres sur la piste Gilles Villeneuve dans le cadre du Grand Prix du Canada, Mercedes ne s’attend pas à réaliser des exploits.

Grand Prix du Canada - La pluie s'invite à la fêteLire plus

"Chaque circuit sur lequel nous nous rendons nous permet d’affiner nos connaissances sur cette voiture", a indiqué James Vowles, stratège de l'équipe allemande. "Dans les faits, nous avions vraiment une nouvelle monoplace lors du Grand Prix d’Espagne. Nous ne nous attendions pas à reculer à ce point à Bakou, mais ça nous a donné une base sur laquelle nous allons tirer des leçons."

Les Mercedes retrouveront un tracé bosselé ce week-end, ces mêmes bosses que la W13 déteste.

"Montréal ne sera pas très différent des deux dernières courses, je pense que nous aurons toujours un package qui ne nous permettra pas de jouer avec les leaders. Red Bull et Ferrari seront toujours devant. Mais je pense que le gros écart que l'on a vu lors des qualifications à Bakou ne sera peut-être pas si important à Montréal, il reviendra à ce qu'il était avant. À partir de là, au fil des courses, je suis assez sûr que nous ferons de petits progrès et développements qui nous pousseront vers l'avant", a conclu le stratège Mercedes.

Ontdek het op Google Play