Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell n'exclue pas le retour des pontons sur la Mercedes
WK2022
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Russell n'exclue pas le retour des pontons sur la Mercedes

Russell n'exclue pas le retour des pontons sur la Mercedes

Actualités F1

Russell n'exclue pas le retour des pontons sur la Mercedes

Russell n'exclue pas le retour des pontons sur la Mercedes

George Russell affirme que Mercedes reste ouvert à l'idée de se débarrasser de son concept aérodynamique sans pontons après un week-end à rebondissements lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Le pilote britannique a commencé le week-end en appelant la F1 et la FIA à revoir le règlement technique. En effet, le jeune britannique ne se voit pas piloter de la sorte pendant encore quatre saisons. Selon lui, les oscillations ont un impact nocif sur la colonne vertébrale des pilotes.

Mick Schumacher se plaint lui aussi de douleurs dues au marsouinageLire plus

À l'arrivée de la course, son coéquipier Lewis Hamilton est descendu avec précaution de sa W13, dans un inconfort évident.

Bien que Russell et Hamilton aient terminé troisièmes et quatrièmes, le fait que deux positions aient été gagnées grâce aux défaillances de fiabilité de Ferrari signifie que l'équipe ne peut pas affirmer que les performances de la voiture valent la peine de souffrir.

Russell sur les options de Mercedes

À la question de savoir si un changement de la philosophie aérodynamique actuelle était toujours d'actualité, Russell a répondu :"Je pense que nous devons rester ouverts d'esprit sur tout et aborder les choses de manière logique et analytique. Je pense que rien n'est exclu à ce stade."

"En fin de compte, nous essayons simplement de produire une voiture qui soit la plus rapide sur un tour. Je veux dire, le marsouinage n'a pas été si mauvais ce week-end."

"Nous n'avons pratiquement pas eu de problèmes, c'est juste la conduite et le fait de courir très près du sol pour obtenir le plus de performance possible qui fait mal."

Horner est persuadé que Ferrari réglera rapidement ses problèmesLire plus

"Mais comme je l'ai dit, pour le moment, nous avons du mal à le faire. Nous sommes donc ouverts d'esprit et rien n'est exclu", a conclu le pilote Mercedes.

Il semblerait que deux écuries du plateau (Ferrari et une autre) aient testé en soufflerie, leurs propres monoplaces sans ponton. De l’aveu même de ces équipes, les retours et les analyses étaient concluants. Cependant, la réalité de la piste est bien souvent différente des certitudes que les écuries peuvent avoir en soufflerie.

Ontdek het op Google Play