Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
A une autre époque, Schumacher serait déjà "viré"

A une autre époque, Schumacher serait déjà "viré"

Actualités F1

A une autre époque, Schumacher serait déjà "viré"

A une autre époque, Schumacher serait déjà "viré"

C'est l'avis d'un ancien pilote de F1, qui pense que son jeune compatriote aurait déjà été remercié par son équipe s'il avait couru à une autre période.

Champion de Formule 2 en 2020, Mick Schumacher est arrivé en F1 l'année suivante chez Haas auréolé d'une belle réputation, en plus du nom prestigieux qu'il contribuait à ramener dans la discipline reine.

Sa première saison en championnat du monde s'est pourtant avérée difficile l'an passé, mais le pilote allemand n'a pas démérité pour autant au volant d'une monoplace que tout le monde savait peu performante, et sa cote n'a pas été écornée par sa première campagne en Formule 1.

Haas promet une "conversation sérieuse" avec Schumacher en cas de nouvel accidentLire plus

Mais, cette année, Schumacher dispose d'une voiture bien plus compétitive, comme l'attestent les résultats de son équipier Kevin Magnussen. Mais, au final, le fils de Michael Schumacher reste, avec Nicholas Latifi, le seul pilote engagé à l'année à n'avoir pas encore marqué de point.

Surtout, Schumacher s'est fait remarqué par plusieurs accidents notables, dont deux gros crashs ayant détruit sa monoplace, aux qualifications en Arabie Saoudite, et en course à Monaco. A Monaco, il a également accroché l'Aston Martin de son ami Sebastian Vettel dans les derniers tours, alors qu'il s'apprétait à marquer ses premiers points.

Une situation qui déplaît naturellement à Günther Steiner, le directeur de l'écurie Haas, qui a déploré publiquement les accidents de son pilote, l'exhortant à ne plus commettre d'erreurs. Si les propos de Steiner ont été critiqué par plusieurs personnalités du sport - dont Ralf Schumacher, l'oncle de Mick -, avançant le fait que ce dernier contribuait à mettre davantage de pression sur Schumacher, l'ancien pilote de F1 Christian Danner défend le point de vue du dirigeant italien.

"Il était grand temps de le faire", a déclaré Danner (47 départs entre 1985 et 1989) sur la chaîne allemande Sport1. "

"Le patron a le droit de dire 'maintenant arrêtez de sortir de la route'. Parce que ça continue d'être le cas", continue Danner, qui ajoute que son patron de l'époque, Jackie Oliver (directeur de l'écurie Arrows), l'aurait "viré immédiatement".

"Mick est un bon pilote", tempère cependant l'ancien pilote allemand. "Mais si vous abîmez régulièrement votre voiture et que vous êtes une seconde plus lent que votre coéquipier, vous n'êtes pas très attractif pour les équipes."

"Mais je pense que toutes les parties doivent se calmer maintenant, y compris ceux du côté de Mick qui continuent à critiquer Haas et Steiner publiquement."

Ontdek het op Google Play