Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Sainz souffre également du dos en Azerbaïdjan
WK2022
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Sainz souffre également du dos en Azerbaïdjan

Sainz souffre également du dos en Azerbaïdjan

Actualités F1

Sainz souffre également du dos en Azerbaïdjan

Sainz souffre également du dos en Azerbaïdjan

Déçu par les qualifications, Carlos Sainz a également révélé qu'il souffrait du dos à cause du rebond.

Si les pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et George Russell, souffrent du dos et du bassin à cause du phénomène de marsouinage bel et bien de retour sur leurs Flèches d'Argent à Bakou, leurs compères ne sont pas en reste dans les longues lignes droites du circuit azéri.

La Ferrari est l'une des voitures les moins concernées par le rebond depuis le début de la saison mais en souffre davantage en Azerbaïdjan. Carlos Sainz a ainsi révélé souffrir du dos à Bakou, à l'instar de ce qui vivent Hamilton et Russell.

"C'était encore plus fort vendredi, je rebondissais beaucoup et j'avais mal au dos" a confié le pilote Ferrari après les qualifications. "C'était mieux ce samedi mais c'est vraiment une chose que nous devrons régler à l'avenir... sans quoi les prochaines saisons s'annoncent vraiment compliquées !"

Et Sainz de confier sa déception à l'issue de la qualif puisqu'à l'issue de sa première tentative en Q3, il occupait la pole provisoire. Or, une petite erreur lors de son second essai l'a condamné à la quatrième place sur la grille.

Les physios d'Hamilton et de Russell incapables de soulager les pilotesLire plus

"C'est très dommage car j'étais rapide durant toute la séance. Je me battais pour la pole et j'ai voulu aller chercher ce petit dixième qui peut faire la différence. J'ai alors commis une erreur au virage 2 en étant un rien trop agressif sur l'accélérateur."

"C'est comme ça, ça peut arriver lorsque vous jouez la pole et que vous êtes à la limite. Ce ne sera pas simple de battre les Red Bull en course car leur rythme est impressionnant mais bon, en partant premier et quatrième, le départ et la stratégie pourraient s'avérer importants."

"Il est aussi possible de dépasser ici", a rappelé l'Espagnol, qui aura certainement à cœur de décrocher un nouveau podium. "La position de départ n'est donc pas si importante, il peut se passer beaucoup de choses en course."

Ontdek het op Google Play