Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Les physios d'Hamilton et de Russell incapables de soulager les pilotes
WK2022
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Les physios d'Hamilton et de Russell incapables de soulager les pilotes

Les physios d'Hamilton et de Russell incapables de soulager les pilotes

Actualités F1

Les physios d'Hamilton et de Russell incapables de soulager les pilotes

Les physios d'Hamilton et de Russell incapables de soulager les pilotes

Le directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, a révélé que les problèmes physiques rencontrés par Lewis Hamilton et George Russell en raison du marsouinage ne peuvent pas être soignés par leurs physios.

Les rebonds agressifs en ligne droite semblaient avoir disparu sur les W13 au Grand Prix d'Espagne. Les pilotes n'étant affectés que par la rigidité mécanique des voitures sur les bosses à Monaco.

EL3 - Perez se met dans les meilleures dispositions avant les qualifications !Lire plus

Cependant, en Azerbaïdjan, l'effet de pompage a été tout aussi vigoureux qu'il l'a été toute la saison. George Russell a suggéré que des discussions devraient avoir lieu sur l'avenir de la nouvelle ère de la F1 si la santé des pilotes était mise en danger.

Son coéquipier Hamilton s'est plaint de douleurs après son programme d'essais du vendredi.

"Nous voyons des voitures qui n'ont pas le problème et d'autres qui l'ont", a déclaré Wolff.

"Clairement, je peux parler pour nos deux pilotes. Ils ont des problèmes et cela va jusqu'à un point où même un physio ne peut pas le réparer parfois."

"Nous devons donc voir comment cela se développe et comprendre aussi pourquoi c'est beaucoup plus difficile sur certaines voitures que sur d'autres."

Binotto - Trop tôt pour juger si un changement est nécessaire

La nouvelle génération de monoplaces de F1 a introduit un défi de course plus excitant, avec des voitures capables de se rapprocher et de se suivre dans les virages.

Mais à la question de savoir si un changement serait nécessaire compte tenu des problèmes de santé soulevés par Russell, le directeur de l'équipe Ferrari, Mattia Binotto, a répondu : "Globalement, si l'on analyse ces Formule 1, je ne pense pas qu'il s'agisse de voitures moins confortables à conduire par rapport aux autres monoplaces."

"C'est un défi pour les pilotes, sans aucun doute, mais c'est toujours assez confortable à conduire."

Ferrari condamne l'incohérence des décisions de la FIALire plus

"C'est un défi, un défi technique. Si nous nous regardons, nous avons déjà fait quelques progrès et à l'avenir, nous pouvons faire encore plus de progrès."

"Il est trop tôt pour juger. Je suis presque sûr que nous trouverons une solution à moyen ou long terme."

"Nous devons l'accepter. C'est certainement quelque chose que nous devons mieux comprendre et améliorer et je suis content de le faire", a conclu Mattia Binotto.

Ontdek het op Google Play