Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Un oubli de Charles Leclerc était l'origine du problème moteur de sa Ferrari

Un oubli de Charles Leclerc était l'origine du problème moteur de sa Ferrari

Actualités F1

Un oubli de Charles Leclerc était l'origine du problème moteur de sa Ferrari

Un oubli de Charles Leclerc était l'origine du problème moteur de sa Ferrari

Charles Leclerc a révélé qu'une erreur d'inattention dans le cockpit de sa Ferrari est à l'origine de ses problèmes d'unité de puissance lors de la deuxième séance d'essais du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Ferrari a récemment souffert d'un certain nombre de problèmes sur son groupe moteur, le plus dommageable étant survenu au Grand Prix d'Espagne lorsque Leclerc a été contraint d'abandonner alors qu'il était en tête de la course.

Max Verstappen soutient Red Bull après les reproches de son père à MonacoLire plus

À la fin des essais libres 2 à Bakou, le pilote monégasque a signalé une perte de puissance sur la radio de l'équipe avant de modifier le mode moteur.

À la question de savoir s'il était conscient de la nature du problème, Leclerc a concédé : "En fait, il n'y avait pas de problème d'unité de puissance."

"C'est juste moi qui ai oublié que j'avais changé quelque chose qui m'a fait perdre de la puissance, mais oui, rien de bizarre".

Ferrari se prépare à une lutte acharnée avec Red Bull

Charles Leclerc et Max Verstappen se sont affrontés, roue contre roue, à plusieurs reprises cette année et l'Azerbaïdjan semble être prêt à opposer à nouveau Ferrari à Red Bull.

Les Ferrari et les Red Bull se sont partagées, les quatre premières places du classement, lors des séances d'essais libres 1 et 2. Seul Fernando Alonso s'est immiscé dans ce top 4 lors des EL2, en repoussant Carlos Sainz à la cinquième place.

À la question de savoir s'il s'attend à une lutte acharnée dimanche, le pilote monégasque a ajouté : "Je pense que ce sera le cas."

Alonso croit au podium : ''Beaucoup de choses sont possibles à Bakou''Lire plus

"Nous avons eu un bon vendredi parce que dans l'ensemble, je pense que nous avons pas mal progressé entre les EL1 et les EL2. Cependant, il y a encore une autre étape que nous devons franchir aujourd'hui et demain."

" J'ai aussi senti qu'en EL2, personne n'a vraiment mis un tour et nous non plus. En fait, je pense que Max Verstappen et Carlos [Sainz] n'ont pas vraiment évolué sur les softs, donc il y a encore beaucoup de points d'interrogation."

"Le positif à retenir est que la dégradation des pneus était bonne et le rythme de course était très fort, donc c'est bien", a conclu le pilote Ferrari.

Ontdek het op Google Play