Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso "préoccupé" par le marsouinage "extrême" attendu à Bakou
WK2022
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Rosberg : Ricciardo ? On en parlait comme du futur champion il y a 2 ans à peine...
Les casques les plus particuliers de la saison 2022 de F1
Alonso révèle quand il pourrait quitter la F1 : "Je veux gagner Le Mans et le Dakar"
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Alonso "préoccupé" par le marsouinage "extrême" attendu à Bakou

Alonso "préoccupé" par le marsouinage "extrême" attendu à Bakou

Actualités F1

Alonso "préoccupé" par le marsouinage "extrême" attendu à Bakou

Alonso "préoccupé" par le marsouinage "extrême" attendu à Bakou

Le pilote Alpine craint que la piste de Bakou n'engendre un phénomène de marsouinage amplifié sur les nouvelles monoplaces de F1.

L'introduction de la nouvelle réglementation en début d'année, et l'apparition des nouvelles monoplaces, a engendré depuis les premiers essais d'intersaison un sérieux problème de marsouinage (ou de rebond) sur les voitures.

Si certaines équipes ont rapidement corrigé le tir (Ferrari et Red Bull), d'autres, à l'instar de Mercedes, peinent à trouver la solution à ce phénomène qui altèrent leurs performances.

GP d'Azerbaïdjan : tout ce qu'il faut savoir !Lire plus

Ce phénomène, qui soumet la tête et le dos des pilotes à rude épreuve, se manifeste principalement dans les lignes droites à haute vitesse, ou sur des surfaces bosselées - en ville notamment -, comme cela a pu être constaté à Monaco avec les Mercedes.

En Azerbaïdjan, sur le circuit urbain mais ultrarapide de la capitale Bakou, le marsouinage risque donc d'affecter plus qu'ailleurs les F1, notamment dans la monumentale ligne droite des stands, longue de 2,2 km, et où les vitesses de pointe peuvent atteindre les 340 km/h.

C'est la préoccupation de Fernando Alonso, qui s'est exprimé avant les premiers essais libres sur ce circuit.

"Je suis un peu impatient de voir comment ces voitures se comporteront à Bakou, en particulier l’effet de rebond dans les lignes droites", a déclaré le double champion du monde.

"Ici, cela pourrait être assez extrême, et nous sommes un peu préoccupés par cela, car je pense que cela [concerne] tout le monde."

Si les Alpine ont semblé mieux gérer le problème de marsouinage que certaines équipes, Alonso insiste sur le fait que le problème n'est pas réglé sur les monoplaces de l'écurie française.

"Je pense que c’est un phénomène que nous découvrons encore, et nous essayons toujours de le gérer", continue l'Espagnol. "Nous avons donc un point d’interrogation à ce sujet."

"De plus, les pneus pourraient jouer un rôle important ici, comme d’habitude. Ainsi que les Safety Cars, les drapeaux rouges, tous les trucs habituels à Bakou."

"Alors j’ai hâte, après deux bons dimanche à Barcelone et Monaco, je pense que nous espérons faire aussi bien ici", ajoute le pilote Alpine, qui a effectivement marqué des points lors de deux courses consécutives en Espagne (9e) puis en Principauté (7e), pour la première fois de la saison.

"Je pense qu’au début de l’année, nous étions très rapides. Mais avec beaucoup de problèmes de fiabilité et beaucoup de choses qui se sont passées lors des premières courses, nous n’avons pas marqué de points."

"Et maintenant, je pense que depuis Barcelone, nous ne sommes peut-être pas aussi rapides qu’au début de l’année, mais nous faisons le job le dimanche."

"Nous avons également quelques nouveautés ici sur la voiture, du développement, je croise donc les doigts, ce sera un week-end où nous serons compétitifs."

Ontdek het op Google Play