Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Un calendrier F1 revu en 2023 ? Günther Steiner l'attend avec impatience

Un calendrier F1 revu en 2023 ? Günther Steiner l'attend avec impatience

Actualités F1

Un calendrier F1 revu en 2023 ? Günther Steiner l'attend avec impatience

Un calendrier F1 revu en 2023 ? Günther Steiner l'attend avec impatience

Le directeur de l'équipe Haas, Günther Steiner, espère que la F1 pourra réaliser son projet de regroupement régional du calendrier la saison prochaine, avant de relever le premier défi logistique de la saison au cours des deux prochaines semaines.

La F1 arrive à Bakou pour le Grand Prix d'Azerbaïdjan ce week-end, première étape d'une série de deux courses d'affilée avec Montréal au Canada.

Binotto ravi de la collaboration Sainz-Leclerc : "Ils vont bien ensemble"Lire plus

Les deux courses sont séparées par une distance d'environ 8 900 km et c'est le premier d'un certain nombre de défis difficiles à relever pour les équipes sur le plan logistique. Les écuries vont en effet devoir composer avec des doubles et des triples headers qui viendront étoffer le calendrier, notamment l'enchaînement Brésil-Abou Dhabi qui clôturera la saison 2022.

Les plans de regroupement régional des événements ont été dévoilés aux équipes lors du week-end du Grand Prix d'Espagne le mois dernier. L'objectif est de réduire la pression sur le personnel dans le paddock ainsi que les coûts, tout en contribuant aux objectifs de durabilité du sport.

"Les défis sont que vous allez d'un continent à l'autre, c'est un long voyage et l'équipe travaille très dur pour que tout soit fait", a expliqué Steiner.

"C'est un défi, car ils n'ont que quelques jours pour se préparer et repartir pour la prochaine course."

"Si vous avez des dégâts sur la voiture, cela devient plus difficile, donc nous espérons ne pas avoir de dégâts à Bakou."

Gasly - "Les trois premières équipes sont dans un monde différent"Lire plus

"En ce qui concerne les plans pour la saison prochaine, ce serait génial si nous pouvions combiner les courses au niveau régional."

"Je sais que Stefano [Domenicali, PDG de la F1] travaille très dur sur ce sujet et que cela ira dans la bonne direction l'année prochaine."

En 2022, les écuries font face à la forte hausse des coûts dans le domaine des transports de fret. Alors que les budgets sont plafonnés, plusieurs directeurs d’écuries ont décidé de tirer la sonnette d’alarme auprès de la F1. Selon Christian Horner, certaines équipes risqueraient de manquer certains Grand Prix par manque d’argent.

Ontdek het op Google Play