Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso : c'est le poids des F1 qui les coupe en deux
WK2022
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Aston Martin envisage les options d'Alonso
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Alonso : c'est le poids des F1 qui les coupe en deux

Alonso : c'est le poids des F1 qui les coupe en deux

Actualités F1

Alonso : c'est le poids des F1 qui les coupe en deux

Alonso : c'est le poids des F1 qui les coupe en deux

L'impact de la prise de poids permanente, règlementation après règlementation, des Formule 1, a été mis en évidence lors du spectaculaire accident de Mick Schumacher lors du Grand Prix de Monaco.

C'est ce que pense le pilote Alpine Fernando Alonso, qui, depuis ses débuts en 2001, a vu le poids total des voitures de F1 passer de 600 à près de 800 kg aujourd'hui.

"L'accident que nous avons vu était très grave", a déclaré l'Espagnol après la course monégasque. "C'était presque comme à Djeddah à nouveau, où la voiture de Mick a également été séparée en deux moitiés. La boîte de vitesses a été séparée du châssis, comme ce fut le cas à Monaco. Heureusement, il allait bien, mais j'espère que la Formule 1 et la FIA tireront les bonnes conclusions."

En effet, Alonso, 40 ans, pense que le fait que la voiture n'ait pas pu résister aux crashs n'est pas nécessairement le signe d'un défaut de conception ou de la vitesse, mais simplement lié au fait que les voitures d'aujourd'hui pèsent tellement plus qu'auparavant.

"Il me semble que la voiture ne s'est pas séparée en deux parce que quelque chose n'allait pas. Le problème n'est pas les voitures elles-mêmes, mais leur poids", a ajouté le pilote Alpine et ancien double champion du monde. "Elles sont très lourdes, actuellement plus de 800 kilogrammes, donc l'inertie lorsqu'elles frappent le mur est beaucoup plus importante qu'avant. Peut-être que cette expérience nous apprendra quelque chose", a déclaré Alonso.

Année après année, le poids des monoplaces de F1 ne cesse d'augmenter, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Ontdek het op Google Play