Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pour tenir bon, les équipes pourraient payer moins leurs employés !

Pour tenir bon, les équipes pourraient payer moins leurs employés !

Actualités F1

Pour tenir bon, les équipes pourraient payer moins leurs employés !

Pour tenir bon, les équipes pourraient payer moins leurs employés !

L'inflation record actuelle pourrait pousser les équipes de F1 à prendre des mesures très impopulaires...

Tandis que les plafonds budgétaires sont entrés en vigueur, les équipes de Formule 1 subissent actuellement, comme tout le monde, l'inflation record qui est loin d'épargner les pays européens.

Au Royaume-Uni, elle frôle actuellement les 10%, tandis que les écuries étaient déjà à la limite en termes de fonctionnement avant cela suite à la mise en place des budgets capés.

L'équation devient insoluble et les plus grandes équipes que sont Mercedes, Red Bull, Ferrari et McLaren ont demandé à Liberty Media et à la FIA de se pencher sur le sujet.

"Le plafond budgétaire a été introduit avec pour objectif de permettre aux plus petites équipes de dépenser les mêmes montants que les plus grandes", rappelle Toto Wolff, directeur de l'équipe Mercedes.

"Dès lors, nous n'avons pas à négocier pour relever le plafond des coûts. Mais la situation actuelle est vraiment exceptionnelle : le taux d'inflation est immense, nos factures en matière d'énergies ont triplé, nos coûts de transport également, il s'agit de millions en jeu."

Domenicali - "Nous avons suffisamment d'équipes engagées en F1"Lire plus

"À présent, nous voudrions éviter de restructurer de manière dommageable pour toute l'industrie. Il s'agit d'un cas de force majeure. Les conséquences de la guerre en Ukraine ne pouvaient pas être anticipées. Il faut à présent un compromis afin d'ajuster le plafond."

Sans quoi des mesures drastiques pourraient être prises. Wolff ne s'en cache pas : les salaires de ses employés sont clairement remis en cause.

"Aujourd'hui, il faudrait permettre aux employés de voir leurs salaires compenser l'extraordinaire inflation qu'ils subissent... Ce serait l'idéal, mais nous en sommes loin. Certaines plus petites équipes pensent que nous tentons d'obtenir un avantage alors qu'il ne s'agit clairement pas de cela."

"Personnellement, je ne veux pas relever le plafond pour mettre à mal le concept initial. On évoque ici les salaires des gens, ni plus, ni moins. Au vu des circonstances actuelles, la question est de se battre pour que les employés soient payés correctement, ce qui devient très difficile..."

Ontdek het op Google Play