Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pourquoi un plafond salarial des pilotes de F1 est légalement impossible ?

Pourquoi un plafond salarial des pilotes de F1 est légalement impossible ?

Actualités F1

Pourquoi un plafond salarial des pilotes de F1 est légalement impossible ?

Pourquoi un plafond salarial des pilotes de F1 est légalement impossible ?

Le directeur de l'équipe Ferrari, Mattia Binotto, a prévenu que tout plafond potentiel sur les salaires des pilotes de F1 serait impossible dans un avenir proche en raison des ramifications juridiques.

La F1 a introduit son premier plafond budgétaire l'année dernière, avec des dépenses autorisées de 145 millions de dollars réduites de 5 millions de dollars pour la campagne actuelle.

Wolff affirme qu'aucune consigne d'équipe ne sera imposée à RussellLire plus

Seuls quelques secteurs choisis de chaque organisation sont exclus des directives, qui incluent les salaires des pilotes, les trois autres plus hauts revenus et les frais d'hospitalité.

Mais le sujet d'un plafond salarial pour les pilotes a refait surface au Grand Prix de Monaco, étant donné que certains pilotes gagnent suffisamment pour figurer sur les listes des personnalités les plus riches du monde, tandis que d'autres ont payé leur place sur la grille.

Interrogé sur sa position à ce sujet, Binotto a répondu : " Nous avons commencé à discuter de ce point il y a un mois maintenant, avec toutes les équipes, la F1 et la FIA."

"Nous comprenons l'importance d'essayer de plafonner les dépenses globales."

"Évidemment, il n'y a pas que les trois personnes clés de l'équipe, il n'y a pas que les pilotes, il y a aussi le moteur et l'unité de puissance, pour lesquels il y aura un plafond budgétaire à l'avenir."

"Nous en discutons donc à nouveau. Il n'y a pas de solution simple, surtout pour le plafond salarial des pilotes."

"Mais il ne fait aucun doute que nous en discutons et que nous essayons de comprendre quelle est la meilleure solution".

La F1 va " poursuivre le processus " dans les discussions sur le plafond salarial des pilotes.

La mise en œuvre du plafond serait difficile étant donné que les pilotes sont déjà engagés dans des contrats, dont le plus long concerne Max Verstappen jusqu'en 2028 avec Red Bull.

Expliquant les obstacles en place, Binotto, qui représente les équipes de F1 au Conseil mondial du sport automobile, a déclaré : "Ce ne sera pas à court terme."

"La raison en est que nous avons déjà des contrats en place, et nous ne pouvons pas simplement les rompre."

Domenicali - "Nous avons suffisamment d'équipes engagées en F1"Lire plus

"Il y a des implications légales, certainement pour comprendre comment faire cela, donc c'est une discussion."

"C'est un sujet important, nous le comprenons et nous reconnaissons que cela prendra du temps, mais nous allons certainement suivre le processus."

Reportage supplémentaire de Ian Parkes

Ontdek het op Google Play