Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Leclerc - "Dégoûté, je suis dégoûté !"

Leclerc - "Dégoûté, je suis dégoûté !"

Actualités F1

Leclerc - "Dégoûté, je suis dégoûté !"

Leclerc - "Dégoûté, je suis dégoûté !"

Si Charles Leclerc a enfin rallié l’arrivée de son Grand Prix national, il échoue cependant au pied du podium. Le Monégasque s’élançait pourtant de la pole position, mais a subi de plein fouet l’erreur de stratégie de la Scuderia Ferrari.

Charles Leclerc avait toutes les cartes en main pour remporter son Grand Prix national. Mais l’arrivée de la pluie et une erreur de stratégie de son écurie l’ont fait rétrograder à la quatrième place, derrière Max Verstappen.

Sergio Perez après sa victoire à Monaco : "Un rêve devenu réalité"Lire plus

"Dégoûté, je suis dégoûté !" a déclaré Charles Leclerc au micro de canal +. " J’ai fait tout ce qu’il fallait depuis le début de la course. On m’a proposé de passer sur les gommes intermédiaires quatre tours avant mon arrêt. J’avais dit qu’on pouvait aller directement sur les slick, mais ce n’était peut-être pas le bon moment à ce moment de la course."

"C’est comme ça, par contre il ne faut pas que ça arrive trop souvent cette année. Aujourd’hui, on avait tout pour gagner et on a tout foutu à la poubelle. Ça fait mal, encore une fois à la maison, la saison est longue, on a la performance pour récupérer, mais bon, on ne peut pas se permettre de faire des courses comme ça."

"Dans des situations comme ça, c’est très compliqué pour moi. Je pouvais informer l’équipe de l’état de la piste, mais après, c’est l’écurie qui a pris la décision et je suis sûr qu’ils ont pris cette décision en pensant que c’était le meilleur moment pour moi. Mais au final ça ne l’était clairement pas. C’est difficile à accepter, mais c’est comme ça et aujourd’hui je ne pouvais rien faire de plus. J’espère que l’on apprendra de cette erreur et que la prochaine fois, on prendra la bonne décision."

Frustré, Sainz aurait pu remporter sa première victoire ce dimancheLire plus

Au moment de son second arrêt, on a pu entendre un Charles Leclerc très énervé à la radio, après que son ingénieur lui ait dit de rentrer aux stands puis finalement de rester en piste. Cependant, il était déjà trop tard, le pilote monégasque était déjà dans la voie des stands. Le Monégasque a eu de la chance de voir que ses pneus étaient tout de même prêts à être montés sur sa monoplace.

"Je me suis énervé à la radio, car on m’a d’abord dit de m’arrêter et une fois que je suis dans les stands, on me dit de rester dehors. Tout était super brouillon aujourd’hui, donc il faut qu’on soit aussi beau ici qu’ailleurs et malheureusement ça n’a pas été le cas aujourd’hui. Donc ça ne va pas."

Ontdek het op Google Play