Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
GP de Monaco - Victoire de Perez au terme d'un incroyable suspense

GP de Monaco - Victoire de Perez au terme d'un incroyable suspense

Actualités F1

GP de Monaco - Victoire de Perez au terme d'un incroyable suspense

GP de Monaco - Victoire de Perez au terme d'un incroyable suspense

C'est sous des conditions météorologues très pluvieuses que les monoplaces ont réalisé, derrière la voiture de sécurité, leurs tours de formation avec neuf minutes de retard.

La direction de course a décidé, une nouvelle fois, de retarder le départ de la course afin que la pluie s'abatte définitivement sur le tracé de la Principauté monégasque.

Après avoir effectué deux tours, la course a été stoppée et les voitures sont repassées par la voie des stands pour s'immobiliser. Un véritable déluge s'abattait alors au niveau du port.

Une heure plus tard, la course a été lancée, mais derrière la voiture de sécurité. Alors que les monoplaces roulaient à faible vitesse, Lance Stroll et Nicholas Latifi sont allé endommager leurs monoplaces sur les rails de la principauté.

Le show de Gasly et l'undercut de Perez

Le pilote français a été le premier pilote à utiliser les pneus intermédiaires. Avec sa nouvelle gomme, le pilote a fait le show en dépassant Guanyu Zhou et Daniel Ricciardo à Mirabeau et a l'amorce du virage de la piscine.

Après 18 tours, Charles Leclerc est rentré aux stands pour passer aux gommes intermédiaires. Mais Ferrari s'est fait avoir par Sergio Perez qui, lui aussi chaussé de gommes intermédiaires, passe devant le monégasque.

Le coup de poker de Ferrari

C'est dans un chaos total que Ferrari a décidé de faire rentrer ses deux pilotes au 22eme tour. Un tour plus tard Red Bull a décidé de couvrir la stratégie des Ferrari. À cet instant de la course, Perez était donc leader de la course devant Carlos Sainz, Max Verstappen et Charles Leclerc.

L'effroyable accident de Schumacher à la piscine

Au 29eme tour de la course, on a entrevu la monoplace totalement détruite et coupée en deux de Mick Schumacher. Le pilote allemand réussi à sortir seul de sa monoplace. La voiture de sécurité est bien évidemment entrée en piste pour laisser le temps aux commissaires de piste, de dégager la piste et de réparer les tecpro.

Au vu des dégâts encaissé par les protections positionnées devant les rails, la direction de course a décidé de déployer le régime de drapeau rouge. Après plusieurs minutes de suspension, la direction de course a décidé de relancer la course sans procéder à un départ arrêté. Pendant ce temps de pause, on a pu voir un Charles Leclerc dépité après l'erreur stratégique de son écurie.

À la relance, il n'y a eu aucun changement à l'avant du peloton. Les deux Red Bull avaient alors fait le choix de chausser les pneus médiums alors que les Ferrari utilisaient un nouveau train de gommes dures.

Un peu plus loin dans le peloton, Fernando Alonso septième, faisait bouchon sur Lewis Hamilton. Sans rythme, le pilote espagnol comptait alors 14 secondes de retard sur Lando Norris, sixième. La stratégie Alpine était alors de ralentir Hamiton pour aider Esteban Ocon à le dépasser.

Les dix dernières minutes de course à Monaco

Sergio Perez menait toujours la course devant Carlos Sainz, Max Verstappen et Charles Leclerc. Mais à huit minutes de la fin du Grand Prix, les qu'âtres pilotes roulaient les uns derrière les autres. On a également pu apercevoir des pneus extrêmement marqués sur les deux Red Bull.

C'est dans un train infernal que les quatre pilotes se disputaient la victoire et le podium à Monaco. C'est au bout du suspense que Sergio Perez est allé décrocher sa première victoire en Principauté ! Sous le drapeau à damier, il a devancé Carlos Sainz, Max Verstappen et Charles Leclerc.

Le classement du Grand Prix de Monaco 2022

Ontdek het op Google Play