Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Leclerc en avait encore sous la pédale - "J'étais 4 dixièmes plus rapide"

Leclerc en avait encore sous la pédale - "J'étais 4 dixièmes plus rapide"

Actualités F1

Leclerc en avait encore sous la pédale - "J'étais 4 dixièmes plus rapide"

Leclerc en avait encore sous la pédale - "J'étais 4 dixièmes plus rapide"

Charles Leclerc partira de la première place demain lors du Grand Prix de Monaco 2022.

Qualif - Leclerc petit prince de Monaco, Perez dans le murLire plus

Le Monégasque signe une 5e pole position cette saison. Il s'agit de la deuxième en principauté après celle de 2021 où il n'avait pas pu démarrer en raison de son accident de la veille en Q3. Il partira dimanche pour la 14e fois de sa carrière depuis la première place d'un Grand Prix de Formule 1.

Content de signer la pole position chez lui en principauté, il explique son ressenti lors de l'interview de bord de piste.

"C'est très spécial, ouais, je suis si incroyablement heureux. Le week-end s'est bien déroulé jusqu'à présent. Je savais que le rythme était dans la voiture. J'ai juste eu à faire le travail. Et oui, ça s'est passé parfaitement. Le dernier tour, avant le drapeau rouge, était vraiment très bon. Mais oui, de toute façon, ça n'a rien changé pour nous."

Leclerc aurait pu améliorer son temps

Malgré le drapeau rouge provoqué par l'accident de Sergio Perez, Leclerc n'a pas été inquiété, et en avait même encore sous la pédale.

"Oui et c'était vraiment à la limite. J'avais un peu de survirage. J'ai eu du mal à mettre les pneus dans la bonne fenêtre dans le dernier secteur parce qu'il y avait un peu de trafic. Mais à la fin, l'arrière était un peu lâche, mais le temps au tour est arrivé et j'ai beaucoup progressé. Je pense que j'étais 4 dixièmes plus rapide avant de m'arrêter. Donc c'était un bon tour, mais pour être honnête, la voiture était incroyable et c'est génial d'avoir Carlos avec moi sur la première ligne."

Le météo annonce de la pluie ce dimanche à Monaco, ce qui pourrait redistribuer les cartes en course. Mais Leclerc n'est pas alarmé.

"Je pense que le sec est un peu plus prévisible, mais quoi qu'il arrive, je pense que nous sommes compétitifs donc ça ira."

Ontdek het op Google Play