Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell décrit l'enfer des bosses à Monaco
WK2022
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Aston Martin envisage les options d'Alonso
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Russell décrit l'enfer des bosses à Monaco

Russell décrit l'enfer des bosses à Monaco

Actualités F1

Russell décrit l'enfer des bosses à Monaco

Russell décrit l'enfer des bosses à Monaco

Les nouvelles F1 ne sont pas à la fête sur le tracé de Monaco, en particulier la Mercedes W13...

Si Mercedes semble en avoir (presque) fini avec le phénomène de marsouinage, la W13 donne encore du fil à retordre à l'équipe de Brackley sur le Rocher de la Principauté de Monaco.

En effet, les flèches d'argent sont fort rigides et rebondissent fortement sur les bosses du circuit. À l'instar de Lewis Hamilton, qui expliquait qu'il avait la sensation que ses yeux sortaient de ses orbites, George Russell n'est guère plus à la fête.

"La journée de vendredi a été plutôt bonne mais nous ne sommes pas encore là où nous voudrions être. Monaco est très délicat avec ces voitures..." a déclaré le jeune pilote britannique.

"Pour que notre aéro fonctionne bien, la voiture est très rigide. Donc la placer à la limite sur un tracé urbain et bosselé comme celui-ci est vraiment compliqué..."

"Sincèrement, il y a des endroits où nous sommes quasiment en train de sauter avec les deux pneus avant soulevés du sol !"

Hamilton après les essais libres - "Vos globes oculaires sortent de leurs orbites !"Lire plus

Vendredi, Ferrari ne semblait pas souffrir du même mal et Russell a rapidement compris pourquoi. Il a en effet constaté depuis le début de la saison que la F1-75 parvenait à mieux négocier les vibreurs et il en va donc de même concernant les bosses.

"Les Ferrari sont à nouveau éblouissantes mais je ne suis pas surpris : à Imola, nous avons vu à quel point elles sont efficaces sur les vibreurs. Cela joue donc en leur faveur ici aussi."

"À présent, c'est à nous de travailler. Notre objectif est d'être clairement la troisième force du plateau derrière Ferrari et Red Bull."

Ontdek het op Google Play