Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hamilton et les bijoux en F1 - "Nous avons d'autres chats à fouetter"

Hamilton et les bijoux en F1 - "Nous avons d'autres chats à fouetter"

Actualités F1

Hamilton et les bijoux en F1 - "Nous avons d'autres chats à fouetter"

Hamilton et les bijoux en F1 - "Nous avons d'autres chats à fouetter"

Lewis Hamilton estime que la négociation de la FIA avec les pilotes au sujet de la crise des bijoux a au moins été positive.

Mais le septuple champion de F1 n'a pas cherché à cacher que sa patience dans cette affaire était à bout.

McLaren réintroduit le nom de Senna en F1Lire plus

La FIA avait fixé une date limite pour le Grand Prix de Monaco de ce week-end pour que les pilotes se conforment à sa politique de restriction du port d'accessoires au volant de F1.

Mais après des discussions entre les pilotes, l'instance dirigeante et le président de sa commission médicale, le Dr Sean Petherbridge, ont repoussé la date limite pour le port de bijoux par les pilotes.

La FIA a également fait allusion à des modifications de la formulation de son règlement, étant donné la confusion récente sur le fait que les alliances étaient autorisées ou non.

À la question de savoir comment il allait aborder la situation à l'avenir, Hamilton a répondu : "Honnêtement, j'ai l'impression que l'on consacre beaucoup trop de temps et d'énergie à cette affaire. J'ai dit tout ce que je pensais avoir besoin de dire à ce sujet lors des dernières courses."

"J'ai enlevé mes piercings à chaque fois que je suis monté dans la voiture et je vais continuer à le faire."

Alors que son désir de passer à autre chose était évident, le pilote Mercedes Hamilton a été poussé à se demander s'il pouvait trouver un point positif à la collaboration entre la FIA et l'Association des pilotes de Grand Prix.

Perez a eu une conversation avec Horner après le GP d'EspagneLire plus

"Je pense que nous avons tous porté des bijoux tout au long de notre carrière en Formule 1", a expliqué Hamilton.

"Cela n'a jamais été un problème dans le passé et il n'y a aucune raison pour que cela le soit nécessairement maintenant."

"C'est positif de travailler avec eux et ils sont un peu conciliants pour le moment. Cependant, nous ne devrions pas avoir à revenir sur cette question chaque week-end. Nous avons certainement d'autres chats à fouetter," a conclu le septuple champion du monde.

Ontdek het op Google Play