Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull se méfie de l'avantage à domicile de Leclerc à Monaco

Red Bull se méfie de l'avantage à domicile de Leclerc à Monaco

Actualités F1

Red Bull se méfie de l'avantage à domicile de Leclerc à Monaco

Red Bull se méfie de l'avantage à domicile de Leclerc à Monaco

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, se méfie de la menace que représente Charles Leclerc lors de la course à domicile du pilote monégasque.

Bien que de nombreux pilotes de F1 vivent à Monaco, seul Leclerc peut vraiment appeler le Grand Prix de Monaco son événement à domicile. Le pilote Ferrari a grandi dans la Principauté et a souvent démontré son rythme impressionnant dans les rues étroites du Rocher.

Binotto ne considère pas "pour l'instant" Mercedes comme une rivaleLire plus

Mais Leclerc a également enduré une malchance peu enviable à Monaco, notamment l'année dernière lorsqu'un accident après avoir décroché la pole samedi l'a empêché de prendre le départ de la course. "Nous avons vu Charles très malchanceux là-bas l'année dernière", a déclaré Horner. "Je suis sûr qu'il va être très rapide – c'est une course à domicile pour lui. Nous savons que Max est très rapide là-bas, Checo aussi - Mercedes est de retour dans le jeu donc ça va être un Grand Prix fascinant."

Charles Leclerc, malchanceux à domicile

Charles Leclerc a souvent été malchanceux à Monaco, voire toujours. En 2021, avant même le départ de la course, sa monoplace montre des signes de casses, conséquence de son accident de la veille en qualifications. Il devait pourtant s’élancer depuis la pole position, devant Max Verstappen.

En 2019, lors des qualifications, son écurie se loupe et ne renvoie pas le Monégasque en piste lors de la Q1. Qualifié 16eme, Charles Leclerc tente de remonter dès les premiers tours de la course, mais le pilote Ferrari bute sur Nico Hülkenberg à la rascasse, crève son pneu arrière droit et abandonne deux tours plus tard.

Albon - "Je ne pouvais pas piloter plus lentement"Lire plus

En 2018, au volant de la Sauber-Ferrari, Charles Leclerc est victime au 70eme tour de la course, d’une panne de son système de frein. Il termine sa course en venant percuter la Toro Rosso de Brendon Hartley à la sortir du tunnel.

Monaco, un "défi unique"

Avec de la pluie annoncée pour une grande partie de dimanche, la course de 78 tours pourrait rapidement se transformer en une guerre d'usure .

"Je pense que Monaco, c'est Monaco", a ajouté Horner. "C'est un défi unique et il y a de gros points à gagner et à perdre là-bas. Les prévisions météo, les premières s'annoncent intéressantes... Je pense qu'il faut juste s'assurer de tirer le meilleur parti de chaque session et essayer de performer su un circuit qui est un défi si unique."

Ontdek het op Google Play