Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Binotto ne considère pas "pour l'instant" Mercedes comme une rivale

Binotto ne considère pas "pour l'instant" Mercedes comme une rivale

Actualités F1

Binotto ne considère pas "pour l'instant" Mercedes comme une rivale

Binotto ne considère pas "pour l'instant" Mercedes comme une rivale

Pour Mattia Binotto, le regain de forme de Mercedes n’a pas de quoi inquiéter la Scuderia Ferrari. Selon le directeur italien, les Flèches d’argent sont toujours reléguées à plusieurs dixièmes.

La Scuderia Ferrari semblait s’envoler vers une troisième victoire en 2022 avec son pilote monégasque Charles Leclerc. Cependant, un bris mécanique est venu mettre fin à leurs espoirs.

Albon - "Je ne pouvais pas piloter plus lentement"Lire plus

Charles Leclerc avait pourtant dominé le week-end barcelonais de la tête et des épaules. Ce dernier avait réalisé le meilleur temps des trois séances d’essais libres ainsi que la pole position lors des qualifications.

Si une partie des yeux étaient tournés vers la monoplace rouge du pilote monégasque, une autre écurie faisait elle aussi tourner les têtes. En effet, en grande difficulté depuis ce début de saison, Mercedes semblait enfin comprendre sa monoplace.

En proie à de gros soucis de marsouinage depuis le début de saison, les nouvelles pièces apportées par la firme allemande semblaient porter leurs fruits. Mercedes semble, après ce Grand Prix d’Espagne, réussir à faire fonctionner sa fameuse W13 sans pontons.

Mattia Binotto a tenu à saluer les progrès faits par l’écurie allemande. "Je tiens d’abord à les féliciter, car ils ont bien récupéré de leur mauvais début de saison et ils ont clairement amélioré la vitesse de leur voiture à Barcelone."

Il a cependant tout de suite tenu à remettre des choses à plat. Pour le directeur italien, Mercedes ne représente toujours pas une menace dans la course aux championnats constructeurs et pilotes.

"Ils étaient à sept dixièmes du rythme à avoir pour la pole lors des qualifications, lors d’un seul tour rapide et c’est un court-circuit ici. Dimanche, ils ont terminé à 30 secondes ou plus du Red Bull. Cela aurait pu être à 40 secondes de Charles."

Vowles sur la course d'Hamilton à Barcelone - "La conduite d'un champion"Lire plus

"40 secondes sur 66 tours, c’est toujours six ou sept dixièmes par tour. Six ou sept dixièmes par tour, ça reste encore important. Mercedes est aujourd’hui dans la situation dans laquelle se trouvait Ferrai ces dernières années. Je ne pense pas qu’on ait besoin de s’inquiéter pour l’instant," conclut-il

La Scuderia Ferrari dominait le classement constructeur depuis le début de saison. Cependant, la firme italienne a perdu la tête du championnat après l’abaissement du drapeau à damier sur le Grand Prix d’Espagne. La simple quatrième place de Carlos Sainz à Barcelone, n’a pas suffi à la Scuderia, face au doublé réalisé par Red Bull. Ferrari débarquera à Monaco avec un retard de 26 points au championnat des constructeurs. L’écurie italienne dispose tout de même de 49 longueurs d’avance sur Mercedes.

Ontdek het op Google Play