Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Sainz et Leclerc s'interrogent sur les effets à long terme du marsouinage

Sainz et Leclerc s'interrogent sur les effets à long terme du marsouinage

Actualités F1

Sainz et Leclerc s'interrogent sur les effets à long terme du marsouinage

Sainz et Leclerc s'interrogent sur les effets à long terme du marsouinage

Charles Leclerc a apporté son soutien à la suggestion de son coéquipier Carlos Sainz selon laquelle la F1 devrait prendre en compte l'effet à long terme du phénomène de marsouinage sur la santé des pilotes.

L'effet de sol a fait son retour en F1 et la dernière génération de monoplaces doit maintenant se battre contre les rebonds provoqués par le marsouinage.

Grand Prix de Monaco : Faut-il remplacer le joyau traditionnel de la F1 ?Lire plus

Avant le week-end de Barcelone, Sainz a suggéré que la F1 devrait considérer l'effet de ce phénomène sur la santé des pilotes après que George Russell ait révélé des douleurs thoraciques après le Grand Prix d'Imola.

Malgré les améliorations apportées par les équipes en Espagne, qui ont permis de réduire le phénomène de marsouin, le problème peut toujours être déclenché par des problèmes de réglage ou par les conditions de piste.

"Je pense que cela dépend des pilotes, parce que Carlos semble être un peu plus sensible à cela, par rapport à moi. Mais je suis définitivement d'accord avec lui, que c'est quelque chose qui ne devrait pas arriver avec ces voitures", a expliqué Leclerc.

"Nous nous sommes améliorés, mais il y a des équipes qui ont encore plus de mal que nous."

"En regardant les tableaux de bord, certaines voitures semblent beaucoup plus mauvaises que d'autres. Nous étions définitivement du mauvais côté au début de l'année."

"Nous nous sommes améliorés, mais quand même, c'est définitivement quelque chose que nous devrions examiner."

La F1 ne devrait pas avoir à faire face au marsouinage

Haas est l'une des équipes qui souffrent le moins du marsouinage. L'équipe n'a pas apporté d'améliorations en Espagne et s'est plutôt concentrée sur la maximisation du potentiel de son package actuel avant d'apporter de nouvelles pièces lors du Grand Prix de France.

Horner révèle la raison du dysfonctionnement du DRS de VerstappenLire plus

Bien que d'accord avec les pilotes Ferrari, Mick Schumacher a déclaré : "Personnellement, je n'ai pas de problème avec ça, je pense que nous ne devrions pas avoir à rencontrer ce problème en F1."

"Je pense que la voiture devrait être conçue pour ne pas avoir ce phénomène. Je suis sûr qu'à l'avenir, nous n'en aurons plus du tout. Je suis sûr que nous allons le corriger."

Ontdek het op Google Play