Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner - "Sept des dix équipes pourraient manquer les quatre dernières courses"

Horner - "Sept des dix équipes pourraient manquer les quatre dernières courses"

Actualités F1

Horner - "Sept des dix équipes pourraient manquer les quatre dernières courses"

Horner - "Sept des dix équipes pourraient manquer les quatre dernières courses"

Le directeur de l'écurie Red Bull, Christian Horner, a lancé un avertissement sans équivoque à la F1 : un certain nombre d'équipes risquent de ne pas pouvoir terminer la saison en raison de l'inflation des coûts qui rend le plafond budgétaire presque impossible à respecter.

L'influence du coronavirus au cours des deux dernières années et la guerre actuelle entre la Russie et l'Ukraine ont eu un impact majeur sur l'économie mondiale. Impactant aussi bien monsieur et madame tout le monde que les grandes et petites entreprises.

Gasly - "Les week-ends s’enchaînent et ça ne paye toujours pas"Lire plus

La F1 n'est pas une exception et au début d'une nouvelle ère de réglementation, les 10 équipes qui tentent de maintenir leurs coûts dans le plafond de 140 millions de dollars sont confrontées à des obstacles importants, notamment à la montée en flèche des frais de transport.

La pression se fait sentir, a déclaré Horner : "Nous avons besoin que la FIA s'occupe de la question de l'inflation parce que, d'après le constat fait dans le paddock, environ sept des dix équipes devront manquer les quatre dernières courses pour respecter le plafond cette année."

"Il ne s'agit pas seulement des grandes équipes maintenant. Ce sont les équipes du milieu du peloton qui sont vraiment en difficulté avec le taux d'inflation, qui pourrait même s'aggraver dans la seconde moitié de l'année."

Interrogé sur la gravité de la situation et sur la possibilité de licenciements, Christian Horner a ajouté : "La FIA a un devoir de vigilance dans une situation comme celle-ci."

"Je sais qu'ils prennent cela très au sérieux, car, comme je l'ai dit, vous seriez presque au point où certaines équipes, d'après les chiffres qui ont été présentés plus tôt dans la semaine, devraient probablement manquer quelques grands prix pour s'approcher des chiffres."

La FIA et la F1 doivent travailler ensemble

Expliquant la gravité de ce à quoi, les équipes sont confrontées, Horner a déclaré : "Pour le deuxième semestre de l'année, la FIA doit s'attaquer au problème."

"Des choses comme les factures d'énergie, le coût de la vie, les coûts augmentent de manière exponentielle et la Formule 1 n'y échappe pas."

"Nous voyons que le prix du transport de fret a quadruplé et ce n'est pas quelque chose que nous pouvons contrôler."

Christian Horner a écarté la possibilité d'un conflit sur le sujet entre la FIA et la F1, estimant que les deux entités peuvent travailler main dans la main pour éviter une crise potentielle.

Exprimant sa confiance dans le fait que tous les problèmes seront résolus dans les semaines à venir, il a déclaré : "À bien des égards, c'est un mariage arrangé entre les deux."

Ocon - "Cette course a presque une saveur de podium ou de victoire"Lire plus

"Vous comptez sur le régulateur et le détenteur des droits commerciaux pour travailler en étroite collaboration, et je pense qu'il y a une volonté de leur part de le faire."

"De toute évidence, le nouveau président [Mohammed Ben Sulayem] est déterminé à laisser sa marque et il a de bonnes idées et des ambitions pour la FIA."

"Avec Stefano [Domenicali, PDG de la F1] et les gars de Liberty Media, il faut que cela aille de pair avec leur désir de faire croître l'entreprise et de la développer."

Reportage supplémentaire de Sam Hall

Ontdek het op Google Play