Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ocon - "Cette course a presque une saveur de podium ou de victoire"

Ocon - "Cette course a presque une saveur de podium ou de victoire"

Actualités F1

Ocon - "Cette course a presque une saveur de podium ou de victoire"

Ocon - "Cette course a presque une saveur de podium ou de victoire"

Esteban Ocon a terminé le Grand Prix d’Espagne à la septième place. Une position inespérée pour le pilote français qui s’élançait de la 12 eme place sur la grille de départ. Ce week-end, le pilote normand a récolté de précieux pour Alpine.

C’est tout sourire qu’Esteban Ocon s’est présenté au micro de Canal+ à l’arrivée du Grand Prix d’Espagne. Douzième au départ de la course, le pilote français a réussi à entrer dans la zone des points.

Russell : "Mercedes démarre sa saison maintenant !"Lire plus

"Ce fut vraiment une super course. Je suis vraiment content du résultat, on ne pouvait pas espérer mieux aujourd’hui. Valtteri Bottas roulait beaucoup trop vite pour qu’on puisse le rattraper lui, et le petit groupe qui se formait devant. Nous avons été agressifs dès le début de la course, on a doublé deux ou trois voitures, ça marchait fort donc ouais, c’était top comme course."

La veille de la course, la séance de qualification ne s’était pas déroulée de la meilleure des façons. En effet, les deux pilotes de l’écurie française avaient été éliminés en Q1 et en Q2.

"Ça fait du bien de voir que nos efforts payent, surtout après notre qualification. Les qualifications étaient vraiment compliquées hier. C’est vraiment top de voir les deux voitures dans les points à l’arrivée surtout quand l’une partait de la dernière place et que l’autre n’était pas dans la zone des points. C’est pour ça que le résultat obtenu aujourd’hui, était un peu inespéré au début du Grand Prix. Cette course a presque une saveur de podium ou de victoire pour nous aujourd’hui."

Alonso n'aurait pas pu faire mieux en EspagneLire plus

Les pilotes ont énormément souffert de la chaleur présente sur le circuit de Barcelone. Combiné à la vitesse de passage des monoplaces dans les virages, la course a beaucoup tiré sur les organismes.

"La course a été très dure, il faisait très chaud tout au long de la course. On a encore subi beaucoup de dégradation avec les pneus, donc on se battait beaucoup avec la voiture. C’est un circuit qui a beaucoup de grippe, donc dans les virages rapides, c’est dur, car il y a beaucoup de force G."

"C’est de bon augure pour la suite, même si à Monaco le challenge sera différent", a conclu Esteban Ocon.

Ontdek het op Google Play