Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner - "Nous ne pensions pas du tout pouvoir remporter cette course"

Horner - "Nous ne pensions pas du tout pouvoir remporter cette course"

Actualités F1

Horner - "Nous ne pensions pas du tout pouvoir remporter cette course"

Horner - "Nous ne pensions pas du tout pouvoir remporter cette course"

Christian Horner, directeur de l’écurie Red Bull, est revenu sur le doublé effectué par ses pilotes lors du Grand Prix d’Espagne. Il a également tenu à justifier le choix d’avoir demandé à Sergio Perez de laisser passer Max Verstappen.

Red Bull prend pour la première fois de la saison la tête du classement des constructeurs. Elle voit également son pilote Max Verstappen prendre le commandement du championnat des pilotes, devant Charles Leclerc.

Binotto - "Nous sommes convaincus de pouvoir encore nous battre"Lire plus

Le rythme imposé ce week-end par Charles Leclerc ne laissait que peu de chance aux autres pilotes d’entrevoir une victoire à Barcelone. Et pourtant, une casse motrice a redistribué les cartes et a permis à Max Verstappen de remporter une troisième victoire de suite cette saison.

"Nous ne pensions pas du tout pouvoir remporter cette course. On a eu un problème de DRS sur la voiture de Max et ça lui a compliqué sa course. Ensuite, il est parti en tête-à-queue dans le virage 4 à cause d’une grosse rafale de vent. On pensait sincèrement que Charles Leclerc avait la course sous contrôle", a-t-il déclaré au micro de Canal +.

"Avec le rythme que nous avions, nous sommes même passés à une stratégie à trois arrêts, car on pensait que c’était sa meilleure chance de battre George Russell. Checo (Perez) qui était lui aussi sur une stratégie à trois arrêts, a lui aussi été forcé de passer à trois reprises par la voie des stands. Aujourd’hui, ils méritent totalement leurs positions à l’arrivée."

Ça paraissait pourtant mal embarqué pour Max Verstappen, victime d’un souci avec son DRS, sans compter son tête-à-queue et son escapade dans le bac à graviers.

"Il y a eu beaucoup de frustration du côté de chez Max avec son problème de DRS. Ce fut dur pour lui, car il aurait pu passer George à plusieurs reprises sans ce problème d’aileron arrière."

"Nous avons cependant très bien maitrisé la dégradation de nos pneus et au final, je retiens de cette course, le formidable travail d’équipe effectué aujourd’hui."

Leclerc reste positif malgré son abandon lors du GP d'EspagneLire plus

En fin de Grand Prix, Red Bull a passé le mot à Sergio Perez, de ne pas bloquer Max Verstappen, qui revenait dans ses rétroviseurs. Il semblerait que l’écurie autrichienne ait déjà passé la première d’une longue série de consignes d’équipe, en faveur de son champion du monde.

"Sergio n’avait pas toutes les informations que nous avions sur le muret des stands. Au départ, il devait s’arrêter à deux reprises et Max avait une voiture qui tournait deux secondes et demie plus rapidement au tour que la sienne. Les températures globales n’étaient pas totalement sous contrôle avec Checo, donc ça n’avait aucun sens pour nous de ne pas échanger les positions, sachant que Ferrari n’allait pas marquer de gros points aujourd’hui."

Ontdek het op Google Play