Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Verstappen heureux de gagner et "heureux pour Checo"

Verstappen heureux de gagner et "heureux pour Checo"

Actualités F1

Verstappen heureux de gagner et "heureux pour Checo"

Verstappen heureux de gagner et "heureux pour Checo"

Max Verstappen remporte le GP d'Espagne 2022 dans un après-midi à rebondissements.

Le champion du monde hollandais gagne sa 4e course de la saison et prend les commandes du championnat devant Charles Leclerc qui a abandonné aujourd'hui. Il s'agit de sa 24e victoire en F1 et il dépasse Nelson Piquet ainsi que Nico Rosberg, qui ont 23 victoires en F1. Il rejoint Juan Manuel Fangio qui a également remporté 24 courses en Formule 1.

Leclerc reste positif malgré son abandon lors du GP d'EspagneLire plus

Le champion du monde raconte sa course lors de l'interview d'après course en bord de piste :

"Je le suis [heureux de cette victoire. Bien sûr, je suis parti [à la faute]. J'ai soudainement eu beaucoup de vent arrière, j'ai perdu l'arrière et je suis parti. Et puis, bien sûr, j'étais dans le train et j'ai essayé de passer. Et le DRS n'a pas toujours fonctionné, alors oui, j'ai rendu les choses très difficiles, mais nous avons réussi à mettre en place une stratégie pour reprendre de l'avance, faire notre propre course et finalement gagner la course. Un début difficile, mais une bonne fin." "J'ai essayé de rester concentré, bien sûr, ce n'est pas agréable quand des choses comme ça arrivent, mais à la fin, je suis heureux de gagner, et aussi très heureux pour Checo. C'est un bon résultat pour l'équipe."

Une belle gestion des pneus

Le champion du monde s'est arrêté pour un deuxième relais en pneus softs, ne parvenant pas à prendre le meilleur sur George Russell. La gestion de ce relais a été la clé pour obtenir la victoire ce dimanche. "Oui, je crois que le comportement de la voiture était bon sur les Softs, mais le Medium fonctionnait aussi très bien, donc je suis content."

Verstappen a montré de l'agacement à la radio lorsqu'il n'arrivait pas à dépasser George Russell en piste, mais le DRS en était la raison :

"C'était plus à cause de mon DRS. A la fin, nous avons réussi à prendre de l'avance"

Ontdek het op Google Play