Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso : la FIA "non-professionnelle et incompétente"
WK2022
Horner encourage Vettel à prendre la direction d'une écurie de F1
Schumacher répond à l'intérêt de Mercedes : "C'est agréable d'entendre Toto"
Hülkenberg entre dans la phase "hardcore" de sa préparation pour 2023
Horner l'affirme : personne n'est meilleur que Verstappen
Norris : McLaren a mérité de perdre face à Alpine
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Aston Martin envisage les options d'Alonso
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Alonso : la FIA "non-professionnelle et incompétente"

Alonso : la FIA "non-professionnelle et incompétente"

Actualités F1

Alonso : la FIA "non-professionnelle et incompétente"

Alonso : la FIA "non-professionnelle et incompétente"

Le pilote espagnol ne digère pas la pénalité controversée dont il a écopé à l'issue du dernier Grand Prix de Miami.

Le pilote Alpine avait déjà écopé d'une pénalité de cinq secondes en course pour un contact avec l'AlphaTauri de Pierre Gasly.

Mais une deuxième sanction pour avoir dépassé les limites de la piste et en avoir tiré un avantage a ensuite été infligée en plus au pilote espagnol, qui perdait le bénéfice des points de la huitième place et le faisait chuter hors des points, au 11e rang.

Restrictions de la FIA : le témoignage d'un ancien pilote brûlé en compétitionLire plus

Après l'épreuve, cependant, le PDG d'Alpine, Laurent Rossi, a publié une déclaration critiquant les commissaires de course de la FIA pour ne pas avoir donné à l'équipe l'occasion de témoigner pour disculper son pilote.

Alonso vise maintenant l'instance dirigeante de la F1 avant son Grand Prix à domicile en Espagne ce week-end, alors que la presse locale lui demandait de revenir sur cette pénalité controversée.

"Eh bien, c'était injuste", fulmine Alonso. "Nous pensons que c'était très injuste et que c'était juste de l'incompétence de la part des commissaires. Ils n'étaient pas très professionnels."

"Je rate un virage, j'ai ralenti sur le tour mais évidemment, le temps du secteur est pris juste après ce virage, j'avais donc un intermédiaire en pourpre [couleur pour le temps du secteur le plus rapide]."

"Ils ont pris cette décision sans demander aucune preuve. Nous sommes arrivés après la course avec toutes les preuves et [montrant] tout le temps que nous avons lâché, et ils étaient juste en train de faire leurs bagages. Ils n'étaient même pas dans la salle", a-t-il déploré.

"Nous sommes venus là-bas, nous leur avons montré toutes les données, ils ont dit 'Donnez-nous cinq minutes' et puis ils se sont retrouvés les mains liées parce qu'ils avaient déjà prononcé la sanction et ne savaient pas comment revenir sur ce document."

"C'était très mauvais et honnêtement - c'est déjà du passé - mais c'est quelque chose qui ne devrait pas arriver en Formule 1 avec le professionnalisme et la norme qu'exige la Formule 1 en ce moment."

Alonso - Un nouveau directeur de course apportera "la connaissance" à la F1

La F1 a employé deux directeurs de course pour cette année après avoir relevé Michael Masi de ses fonctions à la suite d'une enquête sur le Grand Prix d'Abou Dhabi la saison dernière.

Niels Wittich a supervisé les cinq premières manches de la saison, Eduardo Freitas du WEC prenant le relais pour le Grand Prix d'Espagne.

Parier sur les Grands Prix de Formule 1 et jouer à jeux de casino Belgique.

Le passage à deux directeurs de course fait partie d'une refonte plus large des systèmes de contrôle de course de la FIA et a demandé s'il y avait eu des progrès depuis que les changements avaient été apportés, Alonso a insisté : "Non.

"Je veux dire, nous avons déjà vu quelques choses qui prouvent que nous devons encore beaucoup nous améliorer.

"Vous devez avoir des connaissances sur la course avant d'être directeur de course ou d'essayer de surveiller une course. "Je ne pense pas que ces connaissances soient en place pour le moment. Je sais qu'il y a un nouveau directeur de course ici. Je sais que Freitas a beaucoup plus d'expérience avec le WEC et avec d'autres catégories au plus haut niveau et je pense que cela va déjà s'améliorer." des choses. "Même les accidents que nous avons eus à Miami avec Carlos [Sainz] et Esteban [Ocon], nous avons poussé pour avoir des barrières là-bas, des pneus ou du Tecpro et personne n'a rien fait. "Lorsque vous n'avez pas cette connaissance de la course, il est difficile de parler."

Ontdek het op Google Play