Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Haas est freiné par le budget, pas par le licenciement de Mazepin - Steiner
WK2022
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Verstappen : Ricciardo n'aurait pas dû quitter Red Bull
Haas est freiné par le budget, pas par le licenciement de Mazepin - Steiner

Haas est freiné par le budget, pas par le licenciement de Mazepin - Steiner

Actualités F1

Haas est freiné par le budget, pas par le licenciement de Mazepin - Steiner

Haas est freiné par le budget, pas par le licenciement de Mazepin - Steiner

Günther Steiner est catégorique : La décision de licencier Nikita Mazepin plus tôt dans la saison n'a pas affecté les plans de mise à jour chez Haas.

Comme il est devenu habituel au fil des ans, que lorsque la F1 s'installe sur le circuit de Catalunya à Barcelone pour le Grand Prix d'Espagne, les équipes présentent ce week-end-là une série de nouveautés sur leurs monoplaces. Mais cette année, Haas ne le fera pas. L'écurie préfère attendre et profiter du bon rythme de sa VF-22 actuelle.

Ferrari et Red Bull imposeront-elles des consignes d'équipes à BarceloneLire plus

Steiner a révélé que son équipe ne dévoilera pas ce qu'il a décrit comme une mise à jour " majeure " avant la 12e course de l'année en France.

"Nous avons établi un plan pour expliquer pourquoi nous faisons cela, et nous suivons notre plan", a déclaré Steiner. "Nous n'allons pas sauter sur ce que les autres font."

"Vous verrez que lorsque nous apporterons la mise à niveau, elle sera partout. Je ne dirais pas partout, c'est une exagération, mais ce sera conséquent."

"Il ne s'agit pas seulement d'un aileron ou de quelque chose comme ça, mais de plusieurs changements. Ce sera majeur."

L'éviction du clan Mazepin n'a pas eu de conséquences pour Haas

Avant le début de la saison, et après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Haas a pris la décision de suivre les sanctions imposées par d'autres sports et entreprises.

Malgré les revenus considérables du sponsor Uralkali, le plus grand producteur russe d'engrais potassique, supervisé par Dmitry Mazepin, qui a payé la place de son fils Nikita dans l'équipe de F1, Haas a choisi de rompre tous les liens avec l'entreprise et le pilote.

Le départ de Mazepin a eu des répercussions importantes sur le budget de Haas et sur l'introduction des améliorations.

Grand Prix d'Espagne - Le programme TVLire plus

Lorsqu'on lui a demandé si l'équipe était paralysée par le plafond budgétaire de 140 millions de dollars cette année, Steiner a répondu : "Ce n'est pas le plafond budgétaire, c'est le budget."

Quant à savoir si le départ de Mazepin avait joué un rôle clé dans cette situation, Steiner a insisté : "Non. Notre budget est resté le même."

Haas et le choix de la stabilité

Après le bon début de saison de Haas, qui a marqué 15 points, il est probable que l'équipe prenne du retard sur ses rivaux avant d'installer ces nouvelles pièces sur la monoplace en France.

Steiner, cependant, estime qu'il y a assez de choses dans la voiture pour que Kevin Magnussen et Mick Schumacher puissent continuer à se battre au milieu du peloton.

"Je pense que nous ne devrions pas trop subir, sinon nous aurions apporté la mise à niveau plus tôt", a estimé Steiner.

"J'ai dit avant que c'était une décision consciente de le faire parce que je pense que nous pouvons obtenir assez de ce que nous avons."

"Et encore une fois, je ne sais pas ce que les autres vont apporter. Il y a une grande communication sur de grandes améliorations, mais je ne sais pas si elles sont bonnes."

Ontdek het op Google Play