Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
L’Azerbaïdjan sur les rangs pour une course sprint en 2023

L’Azerbaïdjan sur les rangs pour une course sprint en 2023

Actualités F1

L’Azerbaïdjan sur les rangs pour une course sprint en 2023

L’Azerbaïdjan sur les rangs pour une course sprint en 2023

Le promoteur du Grand Prix souhaite que son épreuve fasse partie des six meetings qui accueilleront une course sprint l’an prochain.

Après avoir inauguré le format de course sprint en 2021 sur trois Grands Prix, la F1 a retenu le concept pour 2022, le Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola étant la première épreuve du calendrier de cette année à organiser une course «qualificative» le samedi, l’Autriche puis le Brésil étant les deux autres sites à accueillir un tel format.

Russell voudrait revoir le format des courses sprint, "Je ne suis pas fan"Lire plus

L’an prochain, la F1 devrait doubler le nombre de courses sprints puisque six Grands Prix devraient proposer une course sprint le samedi, sous réserve de validation de la FIA, qui a demandé une étude plus approfondie avant de se prononcer définitivement.

Alors que le Grand Prix d’Azerbaïdjan se profile le 12 juin prochain dans les rues de la capitale Bakou, son promoteur, Arif Rahimov, a confié qu’il aimerait que cette épreuve fasse partie des six meetings choisis pour une course sprint en 2023.

"J'aime bien les courses sprint, elles ajoutent beaucoup plus d'action", a ainsi expliqué Rahimov lors d'une conférence de presse en visioconférence. "L’attrait de la course sprint, pas seulement pour Bakou mais pour tout promoteur, est qu'il semble indéniable qu'elle attire également davantage de fans le samedi."

Arif Rahimov explique ainsi que le grand public a tendance à moins se déplacer pour la journée du samedi, habituellement dévolue aux qualifications, que pour le dimanche, jour de course.

"Nous sommes un marché où la plupart des fans n'ont pas encore véritablement la culture de ce sport", continue-t-il ainsi. "Alors si vous dites qu'il y aura deux courses... cela augmentera certainement la fréquentation du samedi."

Avec ses longues rectilignes, notamment sa monumentale ligne droite des stands longue de quelques 2,2 km, le circuit urbain de Bakou offre de nombreux dépassements et proposent régulièrement des courses animées. Un tel profil semble idéalement taillé pour un format sprint.

"Je serais heureux d’avoir la course de sprint ici à Bakou l’année prochaine", poursuit Rahimov. "J’espère que nous sommes l’une de ces six courses qui l’obtiendront"

"J’en suis un grand partisan. J’aime vraiment l’idée. Je pense que c’est bien de mélanger un peu les choses au fil des ans. Les choses deviennent ennuyeuses et les gens s’habituent trop au même format, puis ils perdent leur intérêt."

Ontdek het op Google Play