Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner : "Je ne pense pas que la voiture soit fragile"

Horner : "Je ne pense pas que la voiture soit fragile"

Actualités F1

Horner : "Je ne pense pas que la voiture soit fragile"

Horner : "Je ne pense pas que la voiture soit fragile"

Vainqueur du premier Grand Prix de Miami à l'issue d'une belle démonstration, Max Verstappen a remporté dimanche sa troisième course en cinq manches, un succès qui permet au Champion du monde en titre de revenir encore davantage sur le leader du championnat Charles Leclerc (Ferrari).

Mais la performance du Néerlandais ne doit pas faire oublier les craintes autour de la fiabilité technique des Red Bull, un fiabilité encore mise en doute lors de ce week-end floridien.

Vendredi, c'est Verstappen lui-même qui a été privé de roulage lors des premiers essais libres, en raison d'un problème hydraulique sur sa monoplace.

En course, c'est son équipier Sergio Perez qui perdait de la performance en raison d'une défaillance de son unité de puissance, ce dernier terminant finalement quatrième.

Des ennuis qui viennent après le double abandon des Red Bull à Bahreïn, et celui de Verstappen en Australie.

Red Bull l'admet : Pérez était très proche d'abandonner à MiamiLire plus

Pourtant, Christian Horner veut rester serein face à ces fragilités apparentes des RB18

"Je ne pense pas que la voiture soit particulièrement fragile", insiste le Britannique. "Je pense qu'il y a eu des petites choses que l'on aurait normalement vues lors des essais de pré-saison et qui n'ont fait surface qu'au début de la saison, ce qui a été frustrant."

"Nous travaillons en étroite collaboration avec le HRC et ils nous apportent un grand soutien, donc je pense que nous allons les résoudre."

Des petites choses qui ont bel et bien empêché Perez de jouer le podium à Miami. Le Mexicain avait chaussé les pneus médium en fin de course pour mettre la pression sur la Ferrari de Carlos Sainz pour le gain de la troisième place. Mais le manque de pointe de vitesse de sa Red Bull l'a empêché de rester suffisamment proche de la voiture du pilote espagnol pour espérer tenter un quelconque manoeuvre de dépassement.

"Il a eu un problème avec un capteur sur l'un des cylindres," explique Horner, détaillant le problème.

"Cela lui a fait perdre beaucoup de temps sur la piste, les gars ont réussi à déplacer les capteurs, mais il a perdu, probablement, environ 20 kilowatts de puissance de ce fait."

"Même avec l'avantage des nouveaux pneus qu'il avait, il était à environ une demi-seconde de ce que la voiture était capable de faire en vitesse en ligne droite et sans cela, il aurait probablement fini deuxième."

Avec Ian Parkes

Ontdek het op Google Play