Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
A Miami, une marina factice tournée en dérision mais qui fait le buzz
WK2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Audi se donne les moyens de réussir son arrivée en F1
A Miami, une marina factice tournée en dérision mais qui fait le buzz

A Miami, une marina factice tournée en dérision mais qui fait le buzz

Actualités F1

A Miami, une marina factice tournée en dérision mais qui fait le buzz

A Miami, une marina factice tournée en dérision mais qui fait le buzz

Les F1 n'ont pas encore roulé sur le nouveau circuit américain que celui-ci a déjà beaucoup fait parler de lui en raison de sa fausse marina.

Alors que la première édition du GP de Miami de l'Histoire doit débuter ce soir avec la tenue des deux premières séances d'essais libres, le circuit floridien achève ses ultimes préparatifs et se prépare à accueillir le public dans un cadre qui se veut exceptionnel.

Exceptionnel du point de vue du tracé, conçu pour résolument favoriser le spectacle et assurer un haut niveau de compétition, mais aussi du point de vue des infrastructures annexes visant à renforçant l'expérience des fans présents sur place.

Parmi ces à-côtés, difficile de ne pas évoquer celui qui a fait grand bruit dans le paddock et encore davantage sur les réseaux sociaux, à savoir la fausse marina située à l'intérieur de l'enchaînement du virage 6 au virage 8. On y découvre en effet une dizaine de yachts posés sur un support rigide peint en bleu turquoise pour simuler les reflets aquatiques.

La crainte de voir le précédent de Vegas se reproduire

Un artifice que beaucoup jugent assez bas de gamme, et en tout cas pas au niveau du standing de la ville de Miami. De nombreuses publications sur les réseaux sociaux ont ainsi tourné en ridicule ce trompe-l'œil, faisant peser dans un premier temps un a priori négatif sur le nouveau circuit américain, d'autant plus que la F1 reste échaudée par l'expérience survenue il y a désormais quatre décennies à Las Vegas, lorsque deux courses (en 1981 et 1982) s'étaient (déjà) disputées sur un parking sans âme, celui du Caesars Palace.

Le PDG de Miami F1 "chanceux" d'être en vie pour assister au GP de MiamiLire plus

Néanmoins, cette marina factice a au moins le mérite d'avoir fait le buzz, et c'était d'ailleurs probablement l'un des objectifs recherchés par les organisateurs, comme le confirme le directeur associé du GP, Tom Garfinkel, également patron de la franchise des Miami Dolphins et propriétaire du Hard Rock Stadium, situé à proximité directe du circuit : "Je pense qu'il ne faut pas que nous nous prenions trop au sérieux. On se marre bien avec ça, pas vrai ?", interroge l'Américain, qui préfère prendre les choses à la rigolade. "Je pense que les gens apprécient cela. Je pense que les gens qui vont regarder la course depuis les yachts vont prendre du bon temps. Non, nous ne nous prenons pas trop au sérieux. On essaye de s'amuser avec tout cela."

Nous ne nous prenons pas trop au sérieux. On essaye de s'amuser avec tout celaTom Garfinkel

"A la base, quand nous envisagions un circuit en centre-ville, la F1 avait dans l'idée d'avoir des yachts à proximité. Mais par la suite nous avons translaté le projet ici [à côté du Hard Rock Stadium] pour diverses raisons, dont la plus importante était tout simplement que nous pensions ne pas pouvoir réaliser un bon tracé en centre-ville. Mais j'ai assuré la F1 que s'ils voulaient leurs yachts, alors ils allaient les avoir. Ils m'ont alors regardé comme si j'étais cinglé. Mais je suis revenu à la charge et je leur ai dessiné tout cela sur un tableau en leur disant que je voulais que les yachts soient disposés à tel endroit, et que j'avais bien l'intention que ce soit le cas. Et c'est ce que nous avons fait. Et je peux vous dire que c'est bien marrant."

L'expérience des fans au centre des préoccupations des organisateurs

Cette cinquième manche du championnat devrait également accorder une grande place à l'expérience vécue par les fans en bord de piste. Pour Garfinkel, la priorité était donc d'abord de conceptualiser un circuit répondant aux plus hauts standards de la F1. Mais une fois cet objectif atteint, tout a été fait par la suite pour faire en sorte que les spectateurs vivent un GP à nul autre pareil.

GP de Miami : tout ce qu'il faut savoir !Lire plus

Car si la marina en question se veut pour l'essentiel esthétique et photogénique (tout du moins quand on prend du recul et qu'on y met de la perspective), celle-ci est par ailleurs située au centre d'une zone de divertissement dédiée aux fans, et composée de multiples bars, restaurants, et même d'une fausse plage : "La chose la plus importante, c'était de créer un circuit en mesure de fournir un bon niveau de compétition", reprend Garfinkel.

"Nous avons la conviction que si nous avons un tracé sur lequel pilotes et équipes ont envie de courir, alors cela ne peut que servir l'intérêt des fans. S'assurer de cela était donc la priorité. Mais au-delà de cet aspect on s'est aussi demandé comment on pouvait introduire sur le circuit un peu de cet imaginaire, de cette atmosphère, qui entourent Miami, ce afin de renforcer l'expérience vécue par les fans. Avant toute chose il s'agit donc là d'un circuit dessiné pour produire du bon spectacle, de sorte qu'on puisse partir de ce point-là pour ensuite ajouter plein d'autres choses autour pour rendre le tout encore plus divertissant. C'est vraiment ce que nous avons essayé d'accomplir."

La chose la plus importante, c'était de créer un circuit en mesure de fournir un bon niveau de compétitionTom Garfinkel

Et autant dire que la mission fut difficile à réaliser, alors qu'il a fallu pas moins de dix mois pour transférer les yachts de la véritable marina de Miami jusqu'au circuit, les autorités floridiennes n'ayant autorisé leur convoyage que la nuit.

Quoiqu'il en soit, les yachts sont arrivés à bon port (sic), et il est à peu près certain que si le spectacle s'avère au niveau ce weekend, alors cette marina galvaudée sera bien rapidement oubliée.

Ontdek het op Google Play