Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Audi, une marque "bien plus faible" que Porsche avant son entrée en F1
WK2022
Galerie : Découvrez la nouvelle usine d'Aston Martin
Newey se méfie de la concurrence en 2023
Pourquoi le départ de Binotto risque de mettre à mal Ferrari ?
Russell confie avoir beaucoup appris lors de son passage chez Williams
Binotto quitte officiellement la Scuderia Ferrari
Red Bull avait une cible dans le dos en 2022 - Horner
Brawn prend sa retraite et regardera la F1 depuis son canapé
Hill pense savoir pourquoi Haas a libéré Schumacher de son contrat
Steiner casse internet en faisant un coup de pub pour Haas
Le tracé du GP d'Arabie Saoudite modifié après des discussions FIA - pilotes
Verstappen livre un verdict accablant sur les circuits urbains
Ross Brawn à la tête de la Scuderia Ferrari en 2023 ?
Hamilton "époustouflé par la remontée de ses pilotes" et du titre en Extrême E
McLaren répond à la rumeur Porsche
Audi, une marque "bien plus faible" que Porsche avant son entrée en F1

Audi, une marque "bien plus faible" que Porsche avant son entrée en F1

Actualités F1

Audi, une marque "bien plus faible" que Porsche avant son entrée en F1

Audi, une marque "bien plus faible" que Porsche avant son entrée en F1

Pour le patron du groupe Volkswagen, les objectifs seront différents pour ses deux marques si une arrivée en F1 se confirme à l'horizon 2026.

Alors que Mercedes tient le haut du pavé en Formule 1 depuis l'instauration des moteurs V6 hybrides en 2014 (la marque de Stuttgart a remporté l'intégralité des titres chez les constructeurs ces huit dernières saisons), l'arrivée de la nouvelle réglementation technique concernant les blocs propulseurs en 2026 devrait attirer deux nouvelles marques allemandes, à savoir Porsche et Audi.

Audi et Porsche décident de rejoindre la F1Lire plus

Ces deux dernières, rattachées au groupe Volkswagen, ont en effet éprouvé ces derniers mois un fort intérêt pour la future réglementation. Il est vrai que le conglomérat allemand a participé au Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA en fin d'année dernière, qui a entériné ce nouveau règlement. Ce dernier fera ainsi la part belle à la puissance électrique, avec des V6 hybrides développant jusqu'à 350 kW (environ 475 ch), la suppression du MGU-H en conséquence, ainsi que l'usage de carburant 100% renouvelable.

Porsche avec Red Bull, quid pour Audi ?

Pour l'heure, Porsche a avancé ses pions pour motoriser l'équipe Red Bull, alors que dans le cas d'Audi la situation reste plus floue, cette dernière ayant été liée à McLaren, Aston Martin ainsi que Sauber.

Pour le patron du groupe Volkswagen, Herbert Diess, une arrivée en F1 devrait néanmoins bénéficier grandement à Audi, en permettant à celle-ci d'améliorer encore un peu plus son image de marque, qui souffre pour l'heure de la comparaison avec celle de Porsche en matière de sportivité : "Audi est une marque bien plus faible que Porsche", a expliqué le responsable allemand. "Pour Audi, aller en Formule 1 représente une vraie aubaine car cette discipline dispose d'un bien plus grand potentiel pour la marque. Ils sont en train de monter en gamme en compétition, en se retrouvant face à Daimler [Mercedes], donc cela fait sens pour Audi."

Leclerc et Verstappen se respectent selon Horner, Audi a contacté Aston Martin F1 - GPFans F1 RecapLire plus

Après un passage couronné de succès aux 24 Heures du Mans avec 13 victoires décrochées entre 2000 et 2014, Audi s'est peu à peu désengagée des différents championnats dans lesquels elle était impliquée : retrait de l'Endurance fin 2016, puis retrait de la Formule Electrique fin 2020. Une arrivée en F1 permettrait ainsi à la marque de se relancer en compétition, qui plus est dans le pinacle du sport automobile, à l'heure où celui-ci tend à devenir une vitrine des technologies les plus sobres pour l'environnement.

Porsche mieux implantée en sport automobile

Porsche est en revanche dans une bien meilleure posture : après avoir détrôné Audi aux 24 Heures du Mans avec trois succès consécutif sur la classique mancelle entre 2015 et 2017, la marque a annoncé son retour en Endurance (en parallèle de son engagement en Formule Electrique) à compter de l'an prochain en LMDh, avec une hypercar proposant 500 kW (680 ch), avec pour objectif avoué une 20e victoire dans la Sarthe.

Mais Porsche entend également briller en F1 et tirer profit de la nouvelle réglementation en 2026 : "Porsche est sans doute la marque automobile dont l'image est la plus affiliée à la compétition, donc Porsche se doit d'être impliquée en sports mécaniques", reprend Herbert Diess. "On arrive à la conclusion que si Porsche doit être engagée dans un sport automobile, ce doit être en Formule 1."

Si Porsche doit être engagée dans un sport automobile, ce doit être en Formule 1Herbert Diess

Ce ne sera pas une première pour la marque, qui après un tout premier passage en F1 entre 1957 et 1962, a connu le succès avec McLaren dans la catégorie reine entre 1983 et 1987, avec un moteur siglé TAG-Porsche (TAG signifiant "Technique d'Avant-Garde", un groupe financier helvético-saoudien en soutien du projet). Cette association avait alors fait florès, avec trois titres pilotes de 1984 à 1986 (d'abord par l'intermédiaire de Niki Lauda, puis par celui d'Alain Prost à deux reprises), ainsi que deux titres constructeurs en 1984 et 1985.

Si Audi cherche donc à renforcer son image de marque sportive en intégrant la F1, la pression promet d'être autrement plus élevée pour Porsche, qui aura la lourde charge de faire aussi bien qu'il y a quatre décennies.

Ontdek het op Google Play