Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Tony Brooks, pilote phare des années 50, est décédé à l'âge de 90 ans

Tony Brooks, pilote phare des années 50, est décédé à l'âge de 90 ans

Actualités F1

Tony Brooks, pilote phare des années 50, est décédé à l'âge de 90 ans

Tony Brooks, pilote phare des années 50, est décédé à l'âge de 90 ans

Après le décès de Sir Stirling Moss en 2020, Brooks était le dernier pilote vainqueur de Grand Prix dans les années 50 encore en vie.

Né à Dukinfield, dans le Cheshire, en Angleterre, le 25 février 1932, Brooks a participé à 38 Grands Prix du championnat du monde de F1 entre 1956 et 1961 et est monté sur le podium à dix reprises, dont six victoires.

Destiné au métier de dentiste, comme son père, Tony Brooks a effectué ses premières courses automobiles au début des années 50, avant de disputer sa première course de F1, lors d'une épreuve hors championnat à Syracuse, en Sicile.

Il y a 40 ans : Imola 1982, le Grand Prix de la discordeLire plus

Alors au volant d'une monoplace de la modeste écurie Connaught, Brooks se fit remarquer en décrochant la victoire devant les Maserati officielles des vedettes de l'époque, Luigi Musso et Luigi Villoresi.

Passé chez BRM l'année suivante, il prenait le départ de son premier Grand Prix de championnat du monde sur le circuit de Silverstone, mais fut victime d'une violente sortie de route, lors de laquelle il fut éjecté de sa voiture et victime d'une fracture de la mâchoire.

Il rejoignait Vanwall en 1957 et, lors de sa deuxième course seulement pour sa nouvelle écurie, il remportait son premier Grand Prix de championnat du monde lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, à Aintree partageant le volant, comme c'était autorisé à l'époque, avec Stirling Moss.

Il s'agissait par ailleurs de la première victoire d'une voiture britannique en championnat du monde de F1, alors dominée par les constructeurs italiens et par Mercedes.

Toujours avec Vanwall en 1958, Tony Brooks s'imposait à trois reprises, et terminait troisième du championnat pilotes, le meilleur classement de sa carrière, Vanwall remportant également cette année-là le tout premier titre réservé aux constructeurs, avec également les quatre victoires de Moss, même si le titre pilotes était remporté par le pilote Ferrari Mike Hawthorn.

Les succès de Tony Brooks avec Vanwall allait lui ouvrir les portes de la Scuderia Ferrari pour 1959, où il remportait ses deux derniers succès en championnat du monde, en France et en Allemagne, avant de disputer les deux saisons suivantes au volant de Cooper, Vanwall et BRM.

Brooks, qui s'est également distingué en voitures de sport, disputait sa dernière saison de F1 en 1961 sur une BRM, terminant troisième de son dernier Grand Prix, aux Etats-Unis, à Watkins Glen.

Il décidait ensuite de se retirer de la discipline. Entretemps, nombre de ses pairs, notamment plusieurs compatriotes prestigieux, avait trouvé la mort en course (Peter Collins et Stuart Lewis-Ewans) ou en accident de la route (Mike Hawthorn, qui s'est tué début 1959 quelques mois après son titre de champion du monde).

Tony Brooks n'avait plus pris part à de compétitions majeures depuis.

Ontdek het op Google Play