Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Vasseur voit les équipes négocier sur le poids des F1 "Ce n'est pas juste"

Vasseur voit les équipes négocier sur le poids des F1 "Ce n'est pas juste"

Actualités F1

Vasseur voit les équipes négocier sur le poids des F1 "Ce n'est pas juste"

Vasseur voit les équipes négocier sur le poids des F1 "Ce n'est pas juste"

Frédéric Vasseur n'a aucune compassion pour les équipes qui ne parviennent pas à mettre leur voiture au bon réglementaire. Il estime que l'augmentation du poids minimum par la FIA est injuste pour les équipes de F1 qui sont actuellement en mesure de le faire.

Le règlement de la Formule 1 a changé cette saison. Le passage à des roues plus grandes, l'effet de sol et un poids minimum sont quelques-uns de ces changements. De nombreuses équipes ont beaucoup de mal à amener leurs voitures au poids cible.

Le GPDA attend toujours des réponses de la F1 et de la FIALire plus

Au départ, le poids minimum était de 792 kilogrammes, puis il a été augmenté de trois kilogrammes, avant d'être à nouveau augmenté de trois kilogrammes. Malgré cette concession supplémentaire, on estime que la plupart des équipes sont toujours au-dessus de la nouvelle limite. Red Bull et Mercedes ont modifié leurs voitures pour les rendre plus légères lors du Grand Prix d'Émilie-Romagne à Imola le week-end dernier.

Frédéric Vasseur souhaite que toutes les écuries se conforment au poids réglementaire

S'adressant à Motorsport.com, le patron de l'équipe Alfa Romeo a expliqué que des jeux d’influences ont été entrepris avec la FIA pour augmenter encore la limite de poids.

"Personne ne peut être surpris par le poids à la dernière minute, je pense que certaines équipes ont joué un jeu avec la FIA dans l'espoir que cette dernière augmente le poids minimum [encore plus] à la dernière minute", explique-t-il. Le Français y voit un désavantage pour les équipes qui ont su tirer leur épingle du jeu.

Il y a déjà eu quelques augmentations et le patron de l'écurie Alfa Romeo estime que cela devrait s'arrêter là. Bien qu'il soit très clair sur les changements :

" Ce n'est pas juste. Les ajustements provisoires du règlement ne profitent qu'à certaines équipes."

Pirelli révèle que son avenir en F1 est incertain après 2024Lire plus

Frédéric Vasseur estime que les équipes en surpoids peuvent très bien atteindre le poids cible, mais au détriment de la vitesse. Alfa Romeo a également dû faire cette démarche et il semble qu'elle ait réussi.

"Vous savez, le monde de la Formule 1 est comme ça, tout le monde essaie de jouer un jeu", conclut-il à propos de l'attitude des autres équipes.

Ontdek het op Google Play