Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Pirelli révèle que son avenir en F1 est incertain après 2024

Pirelli révèle que son avenir en F1 est incertain après 2024

Actualités F1

Pirelli révèle que son avenir en F1 est incertain après 2024

Pirelli révèle que son avenir en F1 est incertain après 2024

Le patron de Pirelli F1, Mario Isola, n'est pas sûr de l'avenir du fabricant de pneus en F1 au-delà de 2024.

Le fabricant de pneus italien est entré en F1 en 2011 pour remplacer Bridgestone et a été chargé de fournir des gommes sensibles pour recréer les effets du Grand Prix du Canada 2010, au cours duquel les pilotes se sont arrêtés trois ou quatre fois.

Albon assure être à l'aise avec la Williams, Latifi à la peineLire plus

Les défaillances des pneus au cours des trois premières saisons ont conduit à une restructuration de la construction des gommes et, au fil du temps, la durabilité des composés s'est allongée, même si les problèmes de surchauffe dictaient toujours la stratégie et la capacité des pilotes à repousser les limites du pneu.

Pirelli a supervisé la transition vers des pneus de 18 pouces pour cette saison et a cherché à introduire des composés moins sujets à la surchauffe lorsqu'une voiture suit une autre.

Le processus d'appel d'offres pour le choix du fabricant de pneus a été retardé en raison de la pandémie de Covid-19, mais le contrat de Pirelli devant se terminer en 2024, Isola a insisté sur le fait que le choix de continuer était hors de son contrôle.

"Évidemment, la décision n'est pas entre nos mains, mais, en général, nous sommes heureux de notre expérience en Formule 1 et nous voulons continuer", a déclaré Isola.

"Nous avions une extension pour 2024, mais vous savez que ce contrat est soumis à un appel d'offres et c'est à la FIA de décider comment gérer la situation avec la Formule 1."

Pirelli explique le processus d'appel d'offres en F1

Le processus d'appel d'offres en F1 permet aux fabricants de pneumatiques de faire une offre pour leur place sur la grille.

La dernière fois que deux fabricants de pneus se sont affrontés, c'était lorsque Bridgestone et Michelin se sont engagés dans la "guerre des pneus" en F1, jusqu'au départ du fabricant français en 2006.

Expliquant le processus, Isola a détaillé : "Habituellement, l'appel d'offres est publié, non pas à la fin de l'année, mais au milieu de l’année, c’est le même processus que nous avions dans le passé."

Le regain de performance de McLaren dépasse les attentes de RicciardoLire plus

"Cela signifie que la décision est prise pour la fin de l'année prochaine, afin de donner un an de temps au gagnant de l'appel d'offres pour préparer sa saison."

"Nous espérons discuter de l'avenir avec la Formule 1. Il y a beaucoup de choses en cours, et nous devons en discuter plus en détail."

"Mais il s'agit d'un appel d'offres, donc au final, tout dépend de l'offre, des caractéristiques et des éléments qui sont inclus dans l'appel d'offres", a conclu Mario Isola

Reportage supplémentaire de Ian Parkes

Ontdek het op Google Play