Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Shwartzman poursuit avec Ferrari et roulera avec une licence israélienne

Shwartzman poursuit avec Ferrari et roulera avec une licence israélienne

Actualités F1

Shwartzman poursuit avec Ferrari et roulera avec une licence israélienne

Shwartzman poursuit avec Ferrari et roulera avec une licence israélienne

Mattia Binotto, le directeur de l'écurie Ferrari, a confirmé que son pilote russe, Robert Shwartzman, continuera à jouer son rôle de pilote d'essai. Il pilotera avec une licence israélienne et aura de futures opportunités de piloter avec l'équipe.

Robert Shwartzman a progressé dans sa carrière en formule junior sous le drapeau russe, avec le soutien de sociétés basées dans ce même pays. Cela inclut SMP Racing, la société qui a également formé des pilotes de F1 tels que Sergey Sirotkin et Vitaly Petrov.

Perez - "Je sens que j'ai une chance d'être champion"Lire plus

Mais à la suite de l'invasion largement condamnée de l'Ukraine par la Russie en février, et qui se poursuit encore, la FIA a pris des mesures sévères et s'est assurée qu'aucun pilote ne puisse concourir sous la licence ou le drapeau de la Russie et de la Biélorussie.

La relation étroite entre Nikita Mazepin, son père Dmitry et le président russe Vladimir Poutine a coûté à l'ancien pilote Haas sa place en F1. Parallèlement, dans d'autres catégories, G-Drive, soutenu par la Russie, a été rayé de la liste des participants aux 24 heures du Mans.

Mais lorsqu'on lui a demandé comment les liens entre Ferrari et Robert Shwartzman avaient évolué avec la situation géopolitique, Mattia Binotto a déclaré : "Robert est né en Israël, il a un passeport israélien."

"En ce qui concerne sa licence, ce n'est pas une licence russe, et il était en accord avec des sociétés russes pour que, d'une manière ou d'une autre, il interrompe tout accord qu'il a avec ces sociétés."

"Donc, pour le moment, il est toujours notre pilote d'essai et il le restera."

Les jeunes pilotes à l’honneur en 2022, lors de séance d’essais libres

Les équipes de F1 sont obligées de donner aux jeunes pilotes des séances d'essais lors de deux sessions d’essais libres 1 cette saison, afin de laisser une opportunité aux talents de demain d’effectuer leurs premiers tours de roue en F1.

Mercedes explique l'incident à Imola, qui a peut-être coûté un podium à RussellLire plus

Sur la question de savoir si Robert Schwartzman pourrait être dans la Ferrari pour une session de jeunes, Mattia Binotto a déclaré : "Si nous avons à l'avenir des opportunités de le laisser conduire, nous le laisserons probablement conduire."

Reportage supplémentaire de Ian Parkes

Ontdek het op Google Play