Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Les équipes de F1 acceptent les six courses sprint pour 2023

Les équipes de F1 acceptent les six courses sprint pour 2023

Actualités F1

Les équipes de F1 acceptent les six courses sprint pour 2023

Les équipes de F1 acceptent les six courses sprint pour 2023
Ian Parkes & Thibaud Comparot

Les équipes de F1 ont accepté d'introduire trois nouvelles courses sprint en 2023 lors d'une réunion de la Commission F1 à Londres.

Le sport a accueilli la première course sprint de la saison à Imola le week-end dernier, après avoir initialement testé trois événements l'année dernière.

Ross Brawn, directeur général des sports mécaniques de la F1, a été impressionné par le format après le week-end du Grand Prix d'Émilie-Romagne et a appelé les équipes à voter en faveur de l'augmentation du nombre de courses sprint pour l'année prochaine.

Six courses sprint en 2023 ? Ferrari est pourLire plus

Le pilote Mercedes George Russell avait qualifié l'épreuve d'Imola de "processionnelle", mais malgré ses inquiétudes, il semble que les 10 équipes aient soutenu à l'unanimité l'augmentation du nombre d'épreuves.

Bien que l'augmentation à six courses sprint pour l'année prochaine ait été acceptée, l'organe directeur du sport, la FIA, continuera à évaluer l'impact sur ses opérations.

"Avec le premier des trois événements Sprint de la saison 2022 populaire auprès des fans et des parties prenantes le week-end dernier au Grand Prix d'Émilie-Romagne, la Formule 1 et les équipes étaient favorables à une extension à six événements Sprint pour la saison 2023, fonctionnant avec le même format qu'en 2022."

"Tout en soutenant le principe d'un nombre accru d'épreuves Sprint, la FIA évalue toujours l'impact de cette proposition sur ses opérations et son personnel en piste, et fournira ses commentaires à la Commission."

Les négociations sur les moteurs de 2026 se poursuivent

La F1 introduira une nouvelle unité de puissance en 2026 pour mettre fin à l'ère actuelle des moteurs turbo-hybrides introduits en 2014.

On s'attend à ce que le groupe Volkswagen vienne s'ajouter aux équipementiers existants sous la forme d'Audi, de Porsche ou des deux. Le MGU-H a déjà été annoncé comme définitivement abandonné dans la prochaine réglementation.

La F1 veut passer à six courses sprint en 2023Lire plus

Une déclaration a été faite au sujet des discussions en cours avant la finalisation des règlements : "Alors que le développement du cadre réglementaire sur les moteurs de 2026 se poursuit, la FIA a défini un certain nombre d'objectifs clés relatifs aux paramètres de performance, à la durabilité et aux règlements financiers à la Commission, qui ont offert un retour positif pour ce cadre qui ne nécessite pas d'approbation dans le cadre de la structure de gouvernance actuelle.

"Les objectifs relatifs à l'unité de puissance entraîneront des mises à jour simultanées des règlements aérodynamiques, et la FIA a donc fixé les objectifs préliminaires suivants suite à un travail de simulation effectué par son département aérodynamique."

" Ces objectifs ont été bien accueillis par la Commission :

- Réduction significative de la traînée pour améliorer la durabilité et l'efficacité et compléter les caractéristiques des futurs moteurs.

- Maintenir et améliorer les récents enseignements tirés de la course rapprochée et de la capacité des voitures à se suivre.

- Réduire les dimensions des voitures.

-Réduire ou contenir la masse de la voiture.

- Durabilité : Poursuivre la voie de la standardisation ou de la simplification de composants sélectionnés de manière stratégique à des fins de réduction des coûts. Développer l'utilisation de matériaux ou de technologies durables et mettre l'accent sur la recyclabilité.

-Poursuite de l'innovation en matière de sécurité automobile, en s'orientant vers des systèmes de sécurité actifs et connectés."

Déclaration de la FIA sur les discussions relatives à l'unité de puissance de 2026.

Ontdek het op Google Play