Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Six courses sprint en 2023 ? Ferrari est pour

Six courses sprint en 2023 ? Ferrari est pour

Actualités F1

Six courses sprint en 2023 ? Ferrari est pour

Six courses sprint en 2023 ? Ferrari est pour

Alors que la F1 refléchit à passer à six courses sprint en 2023 au lieu des trois prévues pour 2022, Mattia Binotto, le directeur de l'écurie Ferrari, a soutenu cette proposition.

Alors que la F1 a instauré les courses sprint en 2021 sur trois Grands Prix, les responsables de la discipline avaient envisagé de porter leur nombre à six pour 2022 déjà. Mais ce projet avait été rejeté par plusieurs équipes, dont Ferrari et Red Bull, qui avançaient alors un problème de coûts, dans le contexte déjà très exigeant du plafond budgétaire, et du passage à la nouvelle réglementation engendrant des coûts de développement importants.

La F1 a ainsi reconduit trois courses sprint en 2022 (Imola, Silverstone, Autriche et Brésil), mais est à nouveau en discussion avec les écuries et la FIA pour concrétiser le passage à six épreuves de ce format pour 2023, qui devrait être décidé ce jeudi à l'issue d'un vote de la Commission F1 de la FIA à Londres.

Mercedes se donne deux Grands Prix pour revenir au niveauLire plus

Cette fois, l'équipe Ferrari soutient le projet, comme l'a expliqué Mattia Binotto, son directeur.

"Ceci [le passage à six courses sprint] est l'un des points dont nous discuterons pour l'année prochaine lors de la [réunion] de la Commission F1", a déclaré le dirigeant italien.

"C'est à l'ordre du jour, et c'est l'intention d'organiser six épreuves de sprint. Nous sommes favorables car cela donnera de meilleures opportunités pour le spectacle et les revenus, il est donc juste de soutenir."

"En termes de coûts, cela a été discuté, le plafond des coûts, les revenus, ce qui peut valoir la peine."

De leur côté, les pilotes Ferrari, Charles Leclerc et Carlos Sainz, ont suggéré un changement de format même de la course sprint, qu'ils souhaiteraient à l'avenir voir devenir une épreuve indépendante, et dont le résultat ne conditionnerait pas l'ordre de la grille de départ du dimanche comme c'est le cas aujourd'hui.

"En termes de format, c'est une autre affaire", continue Binotto, reprenant les propositions de ses pilotes.

"D'abord, nous sommes favorables à l'augmentation à six, puis nous pouvons revoir le format.

"Comme nous l'avons dit dans le passé, nous avons une certaine expérience sur le format de course de sprint, et sur le format actuel, il y a quelques idées, donc cela sera discuté, et voyons ce qui en sortira."

Ontdek het op Google Play