Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mercedes se donne deux Grands Prix pour revenir au niveau

Mercedes se donne deux Grands Prix pour revenir au niveau

Actualités F1

Mercedes se donne deux Grands Prix pour revenir au niveau

Mercedes se donne deux Grands Prix pour revenir au niveau

Les responsables de l’écurie Mercedes savent qu’il leur faut redresser la barre en termes de performances d’ici les deux courses à venir, sous peine d’être définitivement largués par leurs adversaires.

Après avoir dominé la F1 durant près d’une décennie, l’écurie Mercedes connaît l’une de ses périodes les plus compliquées. La nouvelle réglementation a clairement redistribuée les cartes, et le chemin suivi par l’écurie de Brackley avec sa monoplace 2022, la W13, n’est clairement pas le bon.

Russell nuance : hormis le rebond, la Mercedes est "agréable à piloter"Lire plus

Incapables de se battre pour la victoire, voire pour les podiums (à la régulière), Lewis Hamilton et George Russell doivent se contenter de limiter les dégâts. Mais si Russell a su sauver les meubles à la faveur d’une belle régularité, son champion du monde d’équipier végète en milieu de peloton, et n’a pu même marquer le moindre points à Imola, où il a fini 13e.

Andrew Shovlin, le directeur de l'ingénierie en piste chez Mercedes F1, revient sur un nouveau week-end difficile pour les Flèches d'Argent, où seul George Russell a réussi à surnager, en se classant quatrième.

"George a très bien piloté et sauvé quelques points précieux dans ce qui fut pour le reste un weekend décevant", commente-t-il. "Il a réalisé un effort impressionnant pour garder Valtteri (Bottas) derrière lui, mais il a souffert de sous-virage et n’a donc pas pu réduire l’écart sur Lando (Norris)."

"Nous devons absolument progresser d’ici les deux prochaines courses si nous voulons garder le contact avec les leaders"Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie en piste chez Mercedes F1.

"Lewis a connu un weekend compliqué du début à la fin et ce n’est en rien de sa faute. Son départ fur correct et il gagnait quelques places, malheureusement nous perdions ensuite du temps et des positions lors de son arrêt. Les 44 tours qui s’en sont suivis étaient très frustrants car il était bloqué dans le train du DRS."

Alors que George Russell se maintient malgré tout à la quatrième place du championnat pilote, il compte déjà 37 points de retard sur le leader Charles Leclerc (Ferrari). Quant à Hamilton, son déficit s'élève désormais à quelques 58 unités sur le Monégasque après seulement quatre courses.

Le constat comptable est également sévère au championnat constructeurs, où Mercedes n'enregistre que 46 points, contre 124 à Ferrari, 113 à Red Bull, et 77 pour McLaren. L'équipe se doit de réagir rapidement, sous peine de voir se creuser le fossé encore davantage, et irrémédiablement.

"Nous savons que nous ne sommes pas au niveau souhaité pour le moment et nous savons dans quelle direction aller", continue Shovlin.

"Il nous reste cependant des problèmes majeurs à régler qui une fois résolus pourraient nous faire récupérer beaucoup de performance. Malheureusement le temps pourrait nous manquer et nous devons absolument progresser d’ici les deux prochaines courses si nous voulons garder le contact avec les leaders pour le reste de la saison."

Miami et Barcelone seront donc les deux dernières chances pour Mercedes de redresser la barre pour espérer quelque chose cette saison.

Ontdek het op Google Play