Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Verstappen emmène un doublé Red Bull à Imola ; Leclerc 6e !

Verstappen emmène un doublé Red Bull à Imola ; Leclerc 6e !

Actualités F1

Verstappen emmène un doublé Red Bull à Imola ; Leclerc 6e !

Verstappen emmène un doublé Red Bull à Imola ; Leclerc 6e !

Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Émilie-Romagne, quatrième manche du Championnat du monde 2022 de Formule 1.

C'est sur une piste en train de s'assécher mais encore bien humide que le départ de la quatrième course de la saison était donné sur les coups de 15 heures à Imola.

À l'extinction des feux, les Red Bull prenaient le meilleur départ, Verstappen devant Pérez. Norris passait aussi Leclerc mais derrière, Ricciardo touchait Sainz à l'arrière gauche. Décidément malchanceux, l'Espagnol restait planté dans le bac à graviers et provoquait l'intervention de la voiture de sécurité.

Le ralenti permettait également de constater que la McLaren était montée sur l'aileron avant de la Ferrari tandis que derrière Ricciardo, Bottas avait heurté la McLaren. Sainz abandonnait mais Ricciardo et Bottas pouvaient poursuivre. Derrière, Schumacher partait en tête-à-queue et heurtait l'Alpine d'Alonso.

La course reprenait ses droits au 5e tour et plus loin dans le peloton, la voiture d'Alonso perdait une partie de la carrosserie au niveau du ponton droit suite au contact avec Schumacher et abandonnait. À l'entame du 8e tour, Leclerc prenait le dessus sur Norris pour la 3e place et le public exultait.

Heureux bénéficiaire du départ, Russell, 6e, revenait sur Magnussen et les deux nous offraient une belle bagarre. Le pilote Mercedes passait avant d'être imité au tour suivant (14/63) par Bottas. Derrière, Hamilton était bloqué derrière Stroll à la porte des points.

Au 18e tour, Ricciardo était le premier à tenter le pari des pneus slicks (mediums) avant d'être imité par Vettel, Gasly et Albon. Devant, Leclerc revenait très fort sur Pérez qui préférait s'arrêter et chausser lui aussi des mediums. Le pilote Ferrari s'arrêtait au tour suivant et ressortait devant Pérez, mais le Mexicain profitait de la température de ses gommes pour repasser immédiatement.

Dans les stands, Bottas perdait le bénéfice de son début de course à cause d'un pneu droit récalcitrant tandis qu'Alpine relâchait Ocon trop rapidement : le Français manquait de heurter la Mercedes d'Hamilton et une enquête était lancée pour 'unsafe release', débouchant sur une pénalité de 5 secondes.

Dans le train de milieu de peloton, Tsunoda prenait l'avantage, 9e, devant Stroll, Ocon, Albon, Gasly, Hamilton et Ricciardo. Au 35e tour, le DRS était enfin autorisé, la piste étant jugée suffisamment sèche.

La course plongeait ensuite dans une certaine monotonie, les positions étant figées. À l'arrière, Hamilton vivait un calvaire, totalement bloqué derrière Gasly et se faisant prendre un tour par Verstappen...

Au 50e tour, Leclerc repassait par les stands et montait les pneus tendres. Il était imité au tour suivant par Pérez, qui couvrait ainsi la stratégie de la Scuderia. Verstappen, largement leader, imitait ses poursuivants. À la radio, Leclerc indiquait qu'il aurait préféré des mediums, sans doute refroidi par l'usure des pneus à bande rouge lors du sprint...

Mais le Monégasque attaquait trop fort et partait à la faute... L'aileron arrière abîmé, il devait repasser par les stands et ressortait en neuvième position seulement !

La Ferrari passait rapidement la Haas de Magnussen pour le gain de la 8e place. Devant, Bottas attaquait Russell pour la 4e place au moment où Leclerc passait Vettel pour la 7e position. Leclerc remontait encore Tsunoda pour conclure la course en 6e position et sauver ce qui pouvait l'être.

Verstappen remportait ainsi la course, emmenant un doublé Red Bull tandis que Lando Norris complétait le podium. Russell conservait in extremis la 4e place devant Bottas, Leclerc, Tsunoda, Vettel, Magnussen et Stroll.

Ontdek het op Google Play