Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La colère Hamilton-Wolff enfin expliquée : la frustration a parlé

La colère Hamilton-Wolff enfin expliquée : la frustration a parlé

Actualités F1

La colère Hamilton-Wolff enfin expliquée : la frustration a parlé

La colère Hamilton-Wolff enfin expliquée : la frustration a parlé

Le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, explique finalement l'échange musclé qu'il a eu avec son pilote vendredi à Imola.

C'est au terme de la Q2 qui a vu les deux Mercedes éliminées prématurément vendredi que Toto Wolff et Lewis Hamilton se sont quelque peu énervés dans le garage des Flèches d'argent, les images laissant comprendre que le ton était monté.

Le contexte était particulier puisque pour la première fois depuis le Grand Prix du Japon 2012, aucune Mercedes n'est apparue en Q3, à une époque où Hamilton n'était pas encore dans l'équipe.

Wolff a enfin accepté de revenir sur ce qui s'était passé mais a immédiatement voulu calmer les esprits imaginant déjà de fortes tensions dans le couple professionnel qu'il forme avec le septuple Champion du monde.

"Je m'amuse de comment cette situation semble être interprétée", a débuté l'Autrichien. "Lewis m'a crié dessus et je lui ai crié dessus, oui. Mais la raison de cet échange chargé émotionnellement était en vérité la même !"

Hamilton et son échange animé avec Wolff : une "affaire interne".Lire plus

"Nous avons partagé notre frustration. Nous n'étions pas en mesure d'extraire la performance et cela nous a mis en colère l'un comme l'autre. Nous avions en fait le même point de vue, il n'y a aucune division et personne n'en veut à personne."

Wolff reconnait que la pression est forte sur l'équipe, dont les performances sont actuellement à des années lumière de ce qui a été proposé depuis le début de l'ère turbo-hybride, en 2014.

"Oui, il y a de la pression dans notre système. Elle est en même temps nécessaire pour bien faire les choses. Personne n'est content aujourd'hui et, en équipe, nous avons simplement besoin de sortir de ce trou comme nous l'avons déjà fait dans le passé."

"Le degré de frustration est ce qu'il est et nous devons le reconnaître, l'admettre. Cela ne sert à rien d'être trop optimiste non plus. Pour le moment, nous sommes là où nous en sommes et le fait d'avoir remporté huit titres d'affilée n'a plus aucune importance au présent."

L'avenir de Wolff au sein de l'équipe peut-il être en jeu ?

À la question de savoir si, dans le cas où cette mauvaise passe durerait, cela pourrait remettre en cause son implication au sein de l'écurie Mercedes, Wolff ne s'étonne pas.

"Lewis a vu cette question lui être posée également donc je m'attendais à ce qu'elle arrive. Mais mes épaules sont assez larges pour surmonter cette situation. Je suis copropriétaire cette équipe, je ne vais nulle part ailleurs. Je suis le premier à accepter les critiques et à me remettre en question."

"Ma motivation est intacte. Le jour où ce ne sera plus le cas, je passerai le relais à quelqu'un qui pourra courir plus vite que moi. Mais j'apprécie le défi actuel. Nous avons repoussé les limites ces dernières années et je ne pense pas que notre appétit ait changé, mais nous devons nous poser les bonnes questions."

"Quelqu'un a-t-il perdu son énergie, sa motivation ou le plaisir qu'il a à être ici ? Je pose ces questions sans pitié à tous les membres de l'équipe. Aujourd'hui, il n'y a aucun tabou, en ce compris au sujet de la voiture."

Ontdek het op Google Play