Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso : "C'est comme se battre avec Lewis"

Alonso : "C'est comme se battre avec Lewis"

Actualités F1

Alonso : "C'est comme se battre avec Lewis"

Alonso : "C'est comme se battre avec Lewis"

Fernando Alonso a déclaré qu'il n'y avait pas beaucoup de plaisir à se battre avec d'autres pilotes dans la Course Sprint de samedi, car la plupart d'entre eux ont pu le dépasser facilement avec des monoplace plus rapides.

Le double champion avait commencé la course en 5e position, mais a terminé à la 9e place à l'arrivée après que des pilotes comme Carlos Sainz, Sergio Perez ou Valtteri Bottas l'aient dépassé.

6 Courses Sprint en 2023 : La F1 va discuter avec les écuriesLire plus

Naturellement, Alonso n'a pas pu apprécier les batailles avec des monoplace bien plus rapides que son Alpine, même s'il s'agit de son compatriote Sainz : "Pas vraiment," répond-il lorsqu'on lui demande s'il a aimé le duel avec Sainz.

"Je veux dire, il n'y a pas de course en ce moment. C'est comme se battre avec Lewis [Hamilton] l'année dernière ou [Max] Verstappen. Ils partent en dernier et ils finissent quand même sur le podium, donc il n'y a pas grand-chose à combattre. J'ai perdu toutes les batailles dans lesquelles j'étais."

La Course Sprint apporte de la valeur ajoutée au week-ends de course

Malgré un résultat difficile, Fernando Alonso apprécie certains aspects du format de Course Sprint.

"Je l'apprécie, hier nous avons déjà eu de l'action avec les qualifications, aujourd'hui encore. Les essais libres sont définitivement plus ennuyeux que les courses".

Il pense que le format de Course Sprint ajoute un intérêt supplémentaire à un week-end de grand prix.

"Je pense que les fans ont apprécié aujourd'hui. Si j'étais à la maison et que je mettais la télé, je voyais quelque chose de mieux qu'un essais libres ou quoi que ce soit d'autre. Donc je pense que c'est une chose positive."

"Demain, peut-être que tout change et que les gens qui récupèrent beaucoup de places aujourd'hui, Perez ou Sainz, ils se touchent dès le premier virage et ils sont dans le gravier et c'est un changement dramatique. Donc je pense que ça fait partie du spectacle."

Ontdek het op Google Play