Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Isola - "Albon aurait pu décrocher le meilleur tour en course"
WK2022
Horner encourage Vettel à prendre la direction d'une écurie de F1
Schumacher répond à l'intérêt de Mercedes : "C'est agréable d'entendre Toto"
Hülkenberg entre dans la phase "hardcore" de sa préparation pour 2023
Horner l'affirme : personne n'est meilleur que Verstappen
Norris : McLaren a mérité de perdre face à Alpine
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Aston Martin envisage les options d'Alonso
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Isola - "Albon aurait pu décrocher le meilleur tour en course"

Isola - "Albon aurait pu décrocher le meilleur tour en course"

Actualités F1

Isola - "Albon aurait pu décrocher le meilleur tour en course"

Isola - "Albon aurait pu décrocher le meilleur tour en course"

Selon Mario Isola, directeur du département F1 de Pirelli, la performance réalisée par Alex Albon lors du Grand Prix d’Australie fut remarquable et quasi inédite en Formule 1.

Alex Albon s’était élancé de la dernière position sur la grille de départ après avoir purgé une pénalité de trois places. En effet, le pilote thaïlandais avait été jugé responsable d’un accrochage avec lance Stroll lors du Grand Prix d’Arabie saoudite. Vingtième au départ, le pilote de la Williams a réussi l’exploit de terminer à la dixième place, rapportant le premier point de la saison à son écurie.

Wolff chiffre les gains de performance du moteur FerrariLire plus

L’écurie anglaise avait fait le choix des pneus durs pour débuter le Grand Prix, à l’image de Carlos Sainz et Fernando Alonso, qui eux, ont connu des fortunes diverses. Les ingénieurs Williams, malgré les multiples régimes de voiture de sécurité, ont cru jusqu’au bout, en leur ambitieuse stratégie. L’idée était de réaliser le maximum de tours avec ces pneus durs pour et changer de gommes au dernier moment de la course.

Alors qu’il s’était frayé un chemin jusqu’à la septième place, sans s’être arrêté, Williams a fait le choix de l’arrêter dans son 57eme tour sur les 58 du Grand Prix. La stratégie s’est avérée payante pour Williams et Albon puisque le pilote thaïlandais a réussi à devancer Guanyu Zhou (11eme) et n’a terminé qu’à trois petites secondes de Pierre Galsy (9eme).

Selon Mario Isola, Williams et Albon auraient presque pu prendre un point supplémentaire s’ils s’étaient arrêtés un tour plus tôt.

"Ils ont évidemment fait leurs propres calculs, mais s'ils s'étaient arrêtés quelques tours plus tôt, Albon aurait pu décrocher le meilleur tour en course également. Avec le pneu tendre, c'est réalisable !" a déclaré Mario Isola.

Du jamais-vu en F1 depuis 2014

Pour le directeur du département F1 de Pirelli, la performance d’Alex Albon et de Williams est incroyable et presque inédite dans ce sport.

"C'est la première fois en 12 ans que je vois une telle stratégie, où une voiture roule depuis le départ avec le même jeu de pneus pendant toute la course. Une approche remarquable", a assuré Mario Isola.

La seule stratégie semblable à celle d’Alex Albon et de Williams pourrait être celle mise en place par Mercedes et Nico Rosberg lors du Grand Prix de Russie de 2014. Seulement, la stratégie du champion du monde allemand 2016 était inverse. Le pilote Mercedes avait endommagé ses pneus dans le premier tour de la course. Il avait ensuite, avec son équipe, fait le choix de chausser la gomme dure, pour rallier l’arrivée du Grand Prix. Une stratégie qui, ce jour-là, n’avait pas payé. En effet, Nico Rosberg avait terminé second, à 13 secondes de Lewis Hamilton.

Ontdek het op Google Play