Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Haas refuse de rembourser Uralkali et demande même une indemnisation

Haas refuse de rembourser Uralkali et demande même une indemnisation

Actualités F1

Haas refuse de rembourser Uralkali et demande même une indemnisation

Haas refuse de rembourser Uralkali et demande même une indemnisation

L'écurie américaine Haas F1 s'est séparée de son sponsor titre Uralkali, à la veille du début de la saison 2022 de Formule 1. Aujourd'hui, son ancien sponsor lui réclame le remboursement de plusieurs millions de dollars.

Avant de faire les gros titres dans la presse du fait de ces impressionnantes performances, l'écurie Haas avait été mise en lumière par la rupture de son contrat avec Uralkali ainsi que par le licenciement de son pilote Nikita Mazepin. Cette décision unilatérale de la part de l'écurie venait en réaction à l’invasion de l'Ukraine par la Russie. Cette décision avait été également motivée par le fait que le clan Mazepin entretenait des liens importants avec Vladimir Poutine.

Haas - Pas de châssis de rechange pour le Grand Prix d'AustralieLire plus

Uralkali avait par la suite annoncé vouloir récupérer les fonds versés à l'écurie afin de financer le début de saison. Cette somme avoisinerait les 12 millions d'euros et représenterait une grande partie de l'investissement total pour la saison 2022. La société russe a donc évoqué son intention d'effectuer un recours en justice afin de récupérer cette somme.

Cependant, il semblerait clair qu'aujourd'hui, Haas F1 Team ne souhaite absolument pas reverser ces fonds à son ancien sponsor russe. Dans une lettre, à laquelle a eu accès Motorsport.com, Haas avance dans un premier temps ses motivations pour avoir résilié son contrat avec Uralkali.

Selon l'écurie américaine, Uralkali n'aurait pas respecté son obligation de ne pas "porter atteinte, contester, ridiculiser ou affaiblir la réputation publique ou l'image positive de Haas". Une clause du contrat qui résulte probablement de la précédente relation houleuse de l'écurie avec Rich Energy, son ancien sponsor. L'écurie reproche donc à Uralkali ses liens avec le gouvernement russe, des liens qui auraient pu porter atteinte à l'image de l'écurie américaine.

Dans cette lettre, l'écurie expose également pourquoi elle n'envisage pas le remboursement de la somme avancée en début d'année par son sponsor russe ;

"La partie qui résilie l'accord pour une violation de l'autre partie n'est pas tenue de restituer à cette dernière ce qu'elle a déjà reçu en vertu de l'accord", a pu lire Motorsport.com dans cette lettre. "La demande d'Uralkali d'obtenir le remboursement de l'acompte versé à hauteur de 12 000 000 d'euros est donc sans fondement et rejetée."

De plus, l'écurie américaine réclame un dédommagement à son ancien sponsor. Une indemnité qui aurait été évaluée à environ huit millions d'euros. Haas estime avoir rencontré une perte de bénéfice en raison de la rupture de l'accord avec Uralkali. Un argument qui pour le coup pourrait avoir du mal à trouver son fondement puisque c'est l'écurie qui a unilatéralement fait le choix de se séparer d'Uralkali.

Ontdek het op Google Play