Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Marko : "Red Bull fait face à des temps difficiles"

Marko : "Red Bull fait face à des temps difficiles"

Actualités F1

Marko : "Red Bull fait face à des temps difficiles"

Marko : "Red Bull fait face à des temps difficiles"

Red Bull sait qu’elle va connaître des "temps difficiles" en raison d'une série de problèmes de fiabilité. Des problèmes qui la pénalisent dans sa lutte avec Ferrari en ce début de saison.

La fiabilité est la première préoccupation majeure, puisque l'équipe a déjà subi trois abandons lors des trois premiers Grand Prix. En comparaison, il n'y a eu aucun abandon officiel l'année dernière mettant en cause la fiabilité.

Red Bull en alerte rouge : il va falloir privilégier la fiabilité à la performanceLire plus

Charles Leclerc a remporté deux des trois Grand Prix de ce début de saison, terminé deuxième dans l'autre et a obtenu les trois meilleurs tours en course. Le pilote Ferrari a déjà creusé un écart considérable avec ses poursuivants, Max Verstappen est déjà à 46 points.

S'exprimant sur Servus TV, le conseiller de Red Bull, Helmut Marko, a déclaré : "Il y a deux ou peut-être trois choses différentes en jeu."

"Tout d'abord, les problèmes de fiabilité, que nous avons à peine connus l'année dernière, et puis la différence de rythme face à Ferrari qui était alarmante en Australie. Ils ont juste contrôlé la course et ils l'ont fait sans abîmer leurs pneus. Si Max mettait de la puissance, Leclerc pouvait facilement réagir."

"Nous avons été surpris par la vitesse de Ferrari. Ils n'avaient presque pas de graining (dégradation du pneu) alors que nous, nous en avions après seulement quelques tours. Ferrari peut plus facilement trouver un bon équilibre avec la voiture", a ajouté Helmut Marko.

Le problème de la Red Bull est son poids

L’autre problème majeur pour Red Bull est le poids de sa RB18. En effet, la Red Bull est l’une des voitures les plus lourdes du plateau F1. Si la vitesse de pointe de la monoplace est remarquable en ce début de saison, son poids joue sur la dégradation des pneus et la vitesse de passage dans certains virages.

"Nous sommes clairement plus lourds que la Ferrari," ajoute Helmut Marko. "Je pense que nous avons un handicap de poids d'environ 10 kilogrammes. Converti en temps au tour, cela équivaut à environ trois dixièmes par tour."

Essayer de se débarrasser de ces kilos supplémentaires n'est pas une solution simple, comme l'a dit Marko : "Réduire le poids est coûteux. Pour commencer, c'est une question financière et ensuite, c'est aussi lié à la fiabilité, donc c'est un choix difficile en raison du plafond budgétaire. Nous faisons face à des temps difficiles."

Ontdek het op Google Play