Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Trois écuries s'opposent à la hausse du plafond budgétaire

Trois écuries s'opposent à la hausse du plafond budgétaire

Actualités F1

Trois écuries s'opposent à la hausse du plafond budgétaire

Trois écuries s'opposent à la hausse du plafond budgétaire

La Formule 1 réfléchit à augmenter le plafond budgétaire des équipes afin de compenser les coûts de l’inflation dans le sport.

Les dix écuries de Formule 1 se montrent de plus en plus favorables à cette hausse du plafond budgétaire. En effet, sur ces dix, sept d’entre elles ont déjà donné leurs accords. Si une écurie supplémentaire rejoint le camp des « pour » alors la validation sera effective.

La FIA lance une enquête sur le geste du pilote russe sur le podiumLire plus

La guerre en Ukraine, la hausse des prix des transports et plus généralement l’inflation ont fait exploser les coûts d’exploitation d’une écurie de Formule 1. Selon Christian Horner, directeur de l’écurie Red Bull ;

"Nous le voyons aussi dans le coût de la vie de tous les jours. Nous constatons l’inflation partout dans le monde", déclare-t-il. "Nous devons trouver une somme supplémentaire raisonnable qui tienne compte de ce coût de l’inflation, car le seul facteur sur lequel on peut baisser les coûts aujourd’hui, c’est sur les pièces et les personnes."

"La Formule 1 tout comme la FIA sont parfaitement conscientes de la situation. Je pense que les équipes, sauf quelques-unes, cherchent à trouver une solution viable", a déclaré Christian Horner.

Aujourd’hui, Alpine, Alfa Romeo et Haas sont les trois dernières écuries à s’opposer à la révision du plafond budgétaire. Pour Frédéric Vasseur, directeur de l’écurie suisse ; "Les règles sont les règles".

Entrent en jeu avec cette hausse du plafond budgétaire, les intérêts personnels de chaque écurie. En effet certaines ne souhaitent pas que d’autres écuries profitent de cette allocation supplémentaire pour régler les problèmes de leurs monoplaces. C’est notamment l’avis d’Otmar Szafnaeur : "McLaren et Aston Martin ont d’énormes problèmes sur leurs voitures. Ils ont besoin d’argent supplémentaire pour cela."

C’est aussi l’avis de Günther Steiner, directeur de l’écurie américaine Haas, qui n’est pas contre cette augmentation du budget, mais pas cette année. Il est entendable que le directeur de l’écurie souhaiterait conserver à tout prix son avantage actuel en termes de performance en piste. "Si nous sommes au-dessus de 3 % d’inflation en septembre, le budget augmentera automatiquement de 3 % en 2023. Nous n’avons pas besoin d’avancer cela."

Ontdek het op Google Play