Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Seidl : Ricciardo et Norris ont extrait "le maximum de la MCL36"

Seidl : Ricciardo et Norris ont extrait "le maximum de la MCL36"

Actualités F1

Seidl : Ricciardo et Norris ont extrait "le maximum de la MCL36"

Seidl : Ricciardo et Norris ont extrait "le maximum de la MCL36"

Andreas Seidl, directeur de l'équipe McLaren, estime que Lando Norris et Daniel Ricciardo ont extrait le maximum de performance de la MCL36 lors du Grand Prix d'Australie.

Les deux pilotes McLaren ont terminé la course à la cinquième et sixième place et ont récolté 18 points pour leur écurie. McLaren remonte donc à la quatrième place du classement des constructeurs de F1 et passe devant l’écurie française Alpine.

Norris : "J'aimerais être optimiste, mais..."Lire plus

Ce résultat marque un retournement de situation pour l'équipe basée à Woking, qui n'avait obtenu qu'un seul point lors des deux premières manches de la saison.

Interrogé sur le fait que Lando Norris et Daniel Ricciardo ont roulé ensemble sans jamais s’attaquer lors de la course à Albert Park, Seidl a répondu : "Oui, je dirais que oui. Évidemment, avec ces nouvelles voitures, les pneus étant d'une spécification un peu différente par rapport au passé, il y a encore beaucoup à apprendre de ces nouvelles gommes"

"Faire ces longs relais sur les pneus durs n'était pas facile non plus. Il y avait donc toujours un peu de gestion, mais je dirais que les deux voitures, de Lando et de Daniel, ont eu à peu près les mêmes performances."

"Je pense qu'ils ont, au final, extrait tout ce qu'il était possible d'extraire de notre monoplace. Je suis très heureux d’avoir vu cela", a déclaré le directeur de l'écurie McLaren.

Mercedes était plus compétitive en configuration course

Lando Norris s'est qualifié en quatrième position sur la grille de départ, mais a été dépassé par Lewis Hamilton et George Russell dès le premier virage.

Les deux McLaren ont tenté de suivre le duo Mercedes dans les premiers instants de la course, avant de se résoudre à laisser partir des Flèches d’argent et à rapidement tomber dans une course à part.

"Nous devons reconnaître que Mercedes était, encore une fois, définitivement plus compétitive que ce qu'elle peut montrer en qualifications", a expliqué Seidl.

"C'est un fait, nous n'avions pas le rythme pour les affronter. C'était juste bon de voir que nous sommes définitivement plus rapides que les Alpines, Alfa Romeo et les Haas qui étaient évidemment plus rapides que nous lors des événements précédents."

L’écurie doit tout de même rester prudente, il semblerait que le nouveau bitume de l’Albert Park ait joué pour beaucoup dans les performances des McLaren. Il faut aussi rappeler que les Alpine ont joué avec la malchance ce week-end.

Ontdek het op Google Play