Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Après l'interdiction des bijoux, le directeur de course s'attaque aux sous-vêtements

Après l'interdiction des bijoux, le directeur de course s'attaque aux sous-vêtements

Actualités F1

Après l'interdiction des bijoux, le directeur de course s'attaque aux sous-vêtements

Après l'interdiction des bijoux, le directeur de course s'attaque aux sous-vêtements

Le nouveau directeur de course de la FIA, Niels Wittich, a encore étonné les pilotes en soulevant le sujet des sous-vêtements non conformes après avoir rappelé l'interdiction du port de bijoux lors des Grand Prix de F1.

La FIA modifie le nombre de zones de DRS pour le GP d'AustralieLire plus

Wittich a fait sensation en soulignant dans ses notes d'avant-course que le port de tout bijou, y compris les piercings, était interdit car il constituait une infraction à la réglementation en vigueur.

Cela a conduit à un échange amusant entre Hamilton et Verstappen lors de la conférence de presse des pilotes ce vendredi.

Il est entendu que le sujet a également suscité un vif débat lors du briefing des pilotes vendredi soir, au cours duquel Wittich a également précisé qu'ils ne peuvent plus porter de sous-vêtements non ignifuges, cela constituant également une violation de la les règles de sécurité.

A la question de savoir si les nouveaux directeurs de course étaient peut-être trop rigoureux dans l'application de la lettre de la loi en matière de réglementation, Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, a répondu :

"Je ne contrôlerai certainement pas nos pilotes."

"Pour la conformité, je vois ça comme un rôle de chef d'équipe", avant d'ajouter ironiquement "bien que je sois informé de manière fiable que nos pilotes partent en commando ! Espérons que ce ne sera pas un problème pour eux." "Je n'ai pas encore rencontré le directeur de course. De toute évidence, ils font du mieux qu'ils peuvent avec les règles qu'ils ont."

"Je comprends que c'était un briefing divertissant pour les pilotes hier. Dans l'intérêt de l'économie de poids, que vous perdiez des bijoux ou des sous-vêtements en ce moment est très utile pour nous."

"Il ne faut pas faire d'excès de zèle en essais libres" - Horner

Sur la piste de l'Albert Park de Melbourne, Wittich a également sanctionné un certain nombre d'infractions pour gène de pilotes lors des deux séances d'essais de vendredi. Quelques pilotes ont reçu des réprimandes.

Le quadruple fois champion du monde Sebastian Vettel a également été condamné à une amende de 5 000 € pour avoir conduit un scooter sur piste lors de la première séance d'essais libres.

Retour au stand en scooter : une amende pour VettelLire plus

Commentant le nombre de réprimandes, Horner a ajouté : "Je pense que c'est quelque chose que les pilotes ont réellement demandé, mais il doit y avoir un élément de bon sens.

"Trop de pénalités pour une première séance d'essais libres ... la plus grande chose comme moyen de dissuasion pour les pilotes est une amende. C'est généralement ce qui les blesse le plus, alors peut-être devrions-nous envisager des amendes plutôt que des réprimandes et des sanctions potentielles sur la grille."

"Il ne faut pas faire d'excès de zèle en essais libres 1 sur un circuit relativement nouveau."

"C'est quelque chose dont on parle longuement dans les différentes réunions. Nous devons juste trouver quelque chose pour simplifier certaines de ces réglementations."

Ontdek het op Google Play